Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 18:04

Le parcours du combattant

 

 

 

Mercredi 16 mars 2006 

 

Les étapes pour trouver un traitement:

Depuis lundi, je cours partout pour trouver le traitement le mieux adapté à ma fracture de la clavicule gauche.

En effet, lundi, je suis allé aux urgence de l’hôpital Edouard Hériot pour me faire opérer afin d’obtenir une guérison la plus rapide possible. J’ai patienté une dizaine d’heure aux urgences sur une chaise et à jeun. Tout ça pour les entendre me dire qu’ils ne voulaient pas prendre le risque de m’opérer. Je suis reparti comme je suis entré avec mes anneaux de contention pour réduire la fracture… Je leur ai dit que j’étais professionnel et j’étais prêt à prendre le risque d’une opération. Mais, très habilement ils m’ont fait comprendre que je n’étais crédible en tant que professionnel car pas du tout entouré. C’est vrai qu’ils comparent à ce qui se passe dans le foot ; et moi je n’avais personne pour porter ma valise et le médecin d’équipe n’avait pas suffisamment de poids au téléphone pour faire quelque chose de bien. Ils m’ont ainsi pris pour un charlot en finissant par me dire que : pour un professionnel j’étais bien courageux et docile d’être resté 10h assis sur une chaise où trimbalé de service en service…

Ensuite, le médecin de l’équipe m’a trouvé un rendez-vous pour jeudi à 18h à la clinique du parc. Sympa mais tard pour un sportif qui veut revenir au plus vite car le temps pour lui est le nerf de la guerre !

 

 

 

C’est alors que j’ai appelé mon médecin de famille (quand j’étais chez mes parents) Mardi matin. Il m’a trouvé un rendez-vous chez un spécialiste dans l’après midi : bravo !!!

A la sortie, il veut bien m’opérer mais il m’a dit que la guérison ne serait pas plus courte car il aurait fallu le faire au plus tard mardi.

Ensuite, mercredi je suis allé au Centre Médico Sportif de Gerland pour rencontrer le docteur Ferret, médecin de l’équipe de France de Foot. En analysant mes radios il a vu que le déplacement de la clavicule avait tendance à se réduire. Pour moi, étant donné que l’opération n’aura lieu que mercredi, il m’a dit que la meilleur chose serait de garder les anneaux et laisser cicatriser comme ça car l’opération anéantirai tout les bienfaits de cette première semaine de convalescence.  

 

 

 

Voilà pour mon parcours du combattant ces 3 derniers jours. Heureusement que ma maman a pu demander à ma sœur de la remplacer à la ferme pour venir 2 jours à la maison car ma femme était en déplacement à Paris. Moi je ne pouvais pas m’occuper de Maxime car avec un bras ce n’est pas possible.

Dans tout mon malheur actuel il y a eu de belles choses comme les coups de téléphone de tous mes coéquipiers de l’équipe. C’est le genre de chose qui fait énormément plaisir. Je peux rajouter aussi tous les commentaires que je reçois sur le blog, c’est très réconfortant. Merci aussi à tous mes amis qui m’ont envoyé leurs messages de sympathie.

 

 

 

Je vous tiens au courant dès que j’ai des nouvelles supplémentaires.

 

 

Repost 0
11 mars 2006 6 11 /03 /mars /2006 21:44

Veille de Paris Troyes

 

Samedi 11 Mars 2006 :

 

Les coureurs Agritubel :

 

 

En arrivant à Melun où nous sommes logés, la pluie, le froid, et le vent. Pas possible d’aller faire 1h30 de décontraction sur le vélo à l’extérieur car toute la semaine je me suis entraîné sous la pluie ; alors pas la peine d’aller en rajouter une couche, d’autant plus que j’ai déjà un petit peu mal à la gorge.

Vivement que ce temps pourris s’arrête car physiquement et mentalement ça commence à être dur. Dans l’équipe, il y en a plusieurs qui sont aussi malades. A croire qu’il n’y a que nos copains de Paris-Nice qui s’en sortent et qui font parler de l’équipe.

J’espère que demain nous allons pouvoir tenir notre rang et faire face car tout le monde ne regardera qu’une chose : comment piéger les coureurs d’Agritubel. Il va donc falloir être présent physiquement pour s’en sortir honorablement.

 

Sinon, demain je suis dans la région natale de ma maman, alors je pense que je vais avoir beaucoup de membres de ma famille qui vont venir me voir au départ et sur le parcours. Vu la température fraîche annoncée il va falloir qu’ils soient courageux ou bien couvert.

 

Repost 0
2 octobre 2005 7 02 /10 /octobre /2005 23:00

1ère Gentleman des Mures

Epreuves ouvertes aux licenciés et non- Licenciés munis d’un certificat médical


PORT DU CASQUE OBLIGATOIRE

-         Equipe avec un jeunes – de 14ans ; Circuit de 15 km

 

Ø    Inscription 10 euros

 

-         Equipe adulte (catégories par addition d’âge) ; Circuit de 15km à faire 2 fois

 

Ø    Inscription 15 euros

 

Toutes les catégories seront récompensées

 

Inscription sur place à partir de 8h30 jusqu’à 10h00

 

Inscription à l’avance par courrier avant le 15 Octobre 2005 (avec règlement joint) à envoyer à :  

 

Mr Guy Chabrier, 23 rue Molière 69006 Lyon (tél : 06.75.10.00.79)

 

Départ : à partir de 9h30 (inscription 8h30)

 

Route de Dormont, devant local du club

 

St Bonnet de Mure

 

 

 

Buffet - Buvette

Présence de coureurs professionnels (dédicaces)

Repost 0
12 août 2005 5 12 /08 /août /2005 23:00

            Durant toutes les étapes, j’ai eu la chance d’être soutenu par :

-         mes parents : entre 2 traites ils s’arrangeaient pour être présent sur le bord de la route et quelque fois au départ. Rarement à l’arrivée car le boulot à la ferme était souvent dans ces horaires !

       

(Le repas chez mes parents le dernier soir)                 (mon père avec Maxime)

-         Dédé et Jocelyne, ainsi que leurs amis, la famille Sanchez qui sont pour moi d’un soutien indéfectible et beaucoup plus encore, surtout Dédé et Jo… Ils ont fait le déplacement de Montpellier pour venir m’encourager ! Ils ont logé chez une amie de la Famille, Micheline Curatli : merci à elle.

 (Mon père, Dédé et Aimée)

-         Des amis sur qui je peux toujours compter : Jacques, Michel, la famille Monin.

-         Les coureurs et dirigeants de l’UCG.

Merci à eux ainsi qu’à tout le public qui est venu m’encourager sur le bord de la route.

Je félicite aussi les organisateurs de ce Tour de l'Ain, car ils ont su faire des étapes plus courtes mais pourtant suffisament dures pour favoriser le spectacle: voilà des organisateurs qui ont tout compris!

Merci au Bois Joly pour leur accueil et surtout au bon repas qu'ils nous ont servi. (cf photo près de l'hôtel.

 (avec Nico Crosbie sur le Balcon du Bois Joly)

 

                                                   A l'année prochaine...

 
Repost 0
27 juin 2005 1 27 /06 /juin /2005 23:00

Sport 2000

Notre nouveau Sponsor

 

 

            Ce week end, nous avons fait la rencontre des représentants de Sport 2000 qui nous ont amené notre paquetage de ville. Vous pouvez constater qu’il est bien fourni. En plus de ça c’est de la super qualité puisque c’est la marque Puma.

 

 

            Quand j’ai reçu ce sac rempli à craquer, j’étais émerveillé comme un gosse. Je n’ai pas pu m’empêcher de tout essayer.

            C’est vraiment très motivant un sponsor qui s’investit comme ça. Cela donne encore plus envi de se battre sur le vélo pour leur montrer toute notre reconnaissance.

 

            Dans la photo suivante, chercher l’intrus ???

Il était aussi impatient que moi d’essayer les habits mais il est encore trop petit.

 

 

 

Repost 0
25 avril 2005 1 25 /04 /avril /2005 23:00

Finalement je ne participarai pas au Circuit de Lorraine qui devait avoir lieu du 27 au 30 Avril.

Les directeurs sportifs me l'ont annoncé au départ du cicruit des Appenins : ils pensent que pour moi l'enchainement Lorraine et Uniqa Classic risquait de faire un peu trop. Je me remet entièrement à leur décision et j'espère que l'avenir leur donnera raison.

A la place de Lorraine, il va évidement falloir s'entraîner en espérant que le temps facilitera les choses. Courir sous la pluie passe encore mais s'entraîner alors là ça devient vraiment très dur.

Au programme :

- Mardi, 2h avec exercice de force

- Mercredi 5 à 6h endurance avec des cols

- Jeudi récup et Vendredi 2h30 avec Intensités

Repost 0
16 avril 2005 6 16 /04 /avril /2005 23:00
 

Evidemment le pluie, le froid et la neige étaient encore bien présent à notre réveil.

 

Une nouvelle fois les organisateurs allaient devoir faire preuve d’un grand sens de l’organisation et d’adaptation. En effet la parcours initialement prévu était rendu impraticable en raison de la neige au sommet des côtes. La décision fut prise vers 9h de faire un circuit autour de l’île d’Abeau avant de rejoindre l’arrivée prévue à la Verpillère. Le circuit fut le même que la veille mais rallongé de 25 km avec une bosse de 2,5km à 5,5% de moyenne. C’est donc un total de 135km que nous allions effectué sous un déluge de pluie et sous une température de 3°C max.

 

Le départ a été ponctué d’attaques, comme à chaque fois depuis ce début de saison, mais beaucoup moins franches que d’habitude. Sans doute le froid et la pluie des derniers jours auront eu raison des forces musculaire.

Pour ma part après un début de course très moyen au niveau des jambes, la 1ère bosse s’est bien passée. Je me suis surpris à passer dans les premiers au sommet (serait-ce un bon jour ?). Et heureusement car la descente, rendue très dangereuses par la pluie, favorisait les cassures dans le peloton. En bas 35’’ entre mon groupe de 25 coureurs et le reste du peloton. Après ce premier passage, il fallait retenir que si les bosses n’étaient peut-être pas assez longues pour faire la différence ce serait sans aucun doute les descentes qui allaient s’en charger.

            Nous avions donc 3 tours de ce circuit a effectuer. Après ce premier tour, les 2 autres furent plus ou moins identiques dans leur déroulement mise à part un écrémage sévère du peloton par l’arrière. Il est vrai que la difficulté du parcours auquel il fallait ajouter le froid rendait les choses encore plus difficile que d’habitude pour les coureurs un peu juste ou fatigué. Dès la fin du 2ème tour les abandons atteignirent pratiquement la moitié du peloton.

            Evidemment, à l’entame du dernier tour, j’était complètement gelé comme tout le monde mais j’avais certainement en plus la motivation d’être sur mes routes d’entraînement. Et entendre mon nom sur le bord de la route ça force à rester sur le vélo. Finalement j’attendais avec impatience les bosses pour me réchauffer.

 

            Dans la dernière bosse j’ai essayé d’attaquer mais je n’ai pas pu prendre beaucoup d’avance et à mi-pente tout le monde était rentré. Je me suis efforcé de rester devant dans la descente et une nouvelle fois en bas on était plus qu’une quinzaine, et 3 d’Agritubel (Laurent, salmon et moi). Canouet et Girout ont eux aussi abandonné complètement frigorifié. En bas de la descente, Dumoulin et un autre coureur ont attaqué et pris tout de suite un peu d’avance. J’ai tardé à réagir, mais 5km plus loin juste après le sprint bonif j’ai profité que tout le monde récupère un peu de l’effort pour provoquer une échappée. Par chance on est parti à 5 avec un coéquipier du leader qui était le mieux placé de l’échappée donc maillot jaune virtuel dans notre groupe. Derrière personne ne prenait les choses en main, pourtant RAGT avait tout intérêt à rouler mais…

 

            A ce moment là on était à moins de 25km de l’arrivée et à l’entame du circuit final de la Verpillère de 3,8km à Faire 3 fois on avait 50’’ d’avance. Il faut dire que dans le groupe tout le monde avait intérêt à rouler car on jouait tous une belle remontée au général.

            Pour préparer l’arrivée, Denis Leproux à l’oreillette me conseillait d’attaquer avant le sprint. D’ailleurs, comme lui je n’étais pas vraiment confiant en mes qualités de sprinter. J’ai donc essayer un peu avant le kilomètre, mais le coureur dans ma roue ne me prenant pas le relaie je me suis un peu relevé et on s’est fait contrer par le futur vainqueur et un autre dans sa roue. Finalement au sprint, dernier du groupe à 300m j’ai facilement remonté tout le monde. Pourtant il y avait de vrai sprinter comme Dumoulin. Il faut maintenant garder cette confiance que confère cette 3ème place et me dire que progressivement je suis en train de revenir à mon meilleur niveau.

 

Au final, je suis évidemment content pour moi, car je reviens de loin avec ces ennuis de santé la semaine passée, mais je pensais que cela serait plus grave que ça. Jamais je n’aurai imaginé faire ce résultat sur ce tour. En prime une 6e place au général, que demander de mieux ?

De plus je suis content pour l’équipe car je leur prouve qu’ils peuvent compter sur moi. Il faut ajouter à cela les belles performances de Coutouly et Balciounas au Tro Bro Léon, propulsant l’équipe à une solide 2ème place au général de la coupe de France.

 

56 classés, sur 140 au départ.

Repost 0
9 avril 2005 6 09 /04 /avril /2005 23:00

Depuis la course en Belgique, Pino Céramie, je suis au repos forcé car suite à mon analyse de sang réalisée lors du suivi longitudinal, une carence en hormone testostérone a été mise en évidence.

C'est la FFC qui m'a envoyé une lettre recommandée me demandent de me reposer et de faire une analyse de comtrôle Lundi matin. J'ai été agréablement surpris que la fédération s'intéresse aussi aux coureurs malades et qu'à ceux qui sont dopé!!!

Après mon teste je vais avec ma femme et mon bébé chez mes parents

Repost 0