Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 21:12

étape 9 : Andorra - Barcelona, 196 km

Vuelta2012_Perfil_09.png

 

267 km d'échappée en deux jours ! Mickaël est parti cette fois dès le km 0 avec 2 autres coureurs, puis rapidement un quatrième est venu se joindre à eux pour former "la bonne". Hier, il avait fallu près de 2h, aujourd'hui 2mn seulement... Bien malin celui qui peut prédire quand faire l'effort.

 

Cette échappée n'était pourtant pas préméditée de sa part, il a démarré à l'instinct sans trop se poser de question dès le départ, et ensuite ça a été une bonne galère, car ils ont eu pas mal de vent de face qui rendait les choses compliquées malgré le profil plutôt "descendant".

 

Le quatuor a compté jusqu'à 5 minutes d'avance, mais malheureusement les équipes BMC, Lotto, Argos Shimano ne souhaitaient pas laisser les fuyards avec trop d'avance afin de jouer la victoire d'étape avec leurs leaders (Gilbert, Meersmann et Degenkolb) et l'écart a souvent oscillé entre 3 et 4' alors qu'il restait encore plus de 100 km !

 

Comme la veille, il a pris les 2 sprints intermédiaires, mais il n'était pas possible de faire plus face à un peloton déchainé qui a repris les échappés à 25 km de l'arrivée ! Il est loin le temps du théorème de Chapatte où on laissait encore 1' aux 10 kms... Une fois repris, il s'accroche un peu et termine "tranquille" (enfin il fallait franchir le mur de Montjuic ! Pas simple après cette nouvelle journée en tête, à 2'29" du vainqueur Philippe Gilbert.

 

Demain promis, il ne sera pas aux avant-postes et pour cause, c'est la première journée de repos qui arrive au bon moment. Les coureurs sont arrivés ce soir à Pontevedras (en Galice, c'est-à-dire au nord-est du pays) où ils vont rester 4 nuits.

 

Mickaël vous remercie pour les nombreux messages d'encouragements reçus, et il était très heureux de pouvoir accrocher 2 jours de suite la bonne afin de se montrer, même si le but ultime (gagner) n'est pas atteint... Mais il ré-essayera !


Repost 0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 12:49

Mickaël a encore pris la bonne échappée pour la deuxième fois en 2 jours ! La course est en direct sur Eurosport à partir de 16h15. Si vous n'avez pas Eurosport, il est possible de regarder un live internet sur un des liens suivants (à partir de 16h15 également) :

 

http://www.steephill.tv/vuelta-a-espana/#live

 

(je vous conseille ceux d'eurosport, si l'un ne marche pas, essayer un autre)

 

Deux belles photos de Mickaël se trouvent sur la galerie de Graham Watson :

http://photos.grahamwatson.com/2012RaceUpdates/Vuelta-Espa%C3%B1a-Stage-8-Lleida/24984150_bCNfjC#!i=2046933307&k=VMTBgWM

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 21:39

étape 8 : Lleida - Andorra, 175 km

Vuelta2012_Perfil_08.png

 

Mickaël a passé la journée devant aujourd'hui ! Ou plutôt une partie, car la bonne échappée a mis du temps avant de se former : près de 75 km !

 

Le plus marrant, c'est qu'il a pris la bonne après avoir remonté des bidons dans le GPM de 9 km non répertorié (la "bosse" sur le profil après le km 60. Ça sautait de partout dans le peloton, mais il était très bien et à peine les derniers bidons distribués, qu'il voit un Andalucia attaquer juste devant lui. Ni une ni deux, il sautedans la roue et c'est la bonne !

Devant, ils sont six, et l'entente est bonne.

 

Auparavant, tous les coureurs Cofidis avaient tenté (Mickaël y compris) mais aujourd'hui, ça ne voulait pas partir !

L'écart est monté à près de 10', mais ils sont vite avertis que derrière Sky met en route pour faire gagner l'étape à Froome.

Mickaël prend les 2 sprints intermédiaires du jour.

Au pied de l'avant-dernier col, ils ne sont plus que 4 coureurs en tête : Moinard (BMC), Meyer (Oricar Greenedege), Ramirez (Andalucia) et donc Mick. Ils ont encore 3', mais savent que ce sera très compliqué. Son ancien coéquipier Amaël Moinard part seul dans la descente et Mick décide de ne pas rouler sur lui, donc ce sont les deux Espagnols qui font l'effort.


Finalement, la jonction s'opère avant d'aborder les rampes du difficile Collada de la Gallina. Mickaël tente une fois de partir aux 5 km, mais ça revient. En fait, personne ne va véritablement prendre le large et ce sont des avions de chasse (Contador, Froom, Valverde,  Rodriguez...) qui dépassent Mickaël à moins de 4 km de la ligne.
Il termine comme il peut en 28ème position


Repost 0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 20:53

étape 7 : Huesca- Alcañiz. Motorland Aragón, 164 km

Vuelta2012_Perfil_07.png

Deuxième journée la plus chaude de la Vuelta aujourd'hui avec 45°C. Le parcours s'apparentait à une véritable traversée du désert avec très peu de spectateurs.

 

La mauvaise nouvelle de la journée pour l'équipe Cofidis, c'est l'abandon de Yohann Bagot suite à une lourde chute au milieu du peloton. Il passait ce soir des examens pour son coude. Nous lui souhaitons un bon rétablissement. C'est d'autant plus dommage qu'il montait en puissance en cette fin de saison et particulièrement sur cette Vuelta. Mickaël -pour être passé par là il y a 2 ans- sait à quel point c'est difficile et relativisait les vives douleurs qu'il a ressenti en ce début d'étape (consécutives à la chute d'hier).

 

L'échappée est partie dès les premiers kilomètres, mais on ne retrouve pas parmi le quatuor de tête de Cofidis à l'avant.

 

La course a été essentiellement contrôlée par Argos pour favoriser une arrivée groupée et l'écart n'est jamais monté au delà des 4 minutes environ.

 

Pour Mick au début, c'était surtout les douleurs sur le côté droit qui le gênaient, mais après 2h, ça allait déjà mieux.

Les 40 derniers kilomètres ont été avalés à toute allure et il essayait de remonter Florent Barle et Léonardo Duque, mais ils n'ont jamais vraiment pris sa roue donc des efforts un peu inutiles.

 

Le finish se déroulait sur le circuit moto GP d'Alcaniz et le coup de force des Sky sur ce parcours très sinueux et loin d'être tout plat a provoqué de nombreuses petites cassures. Mick termine à 26".

 

Demain, étape de montagne qui va mener les coureurs en Andorre.

 

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 20:56

étape 6 : Tarazona - Jaca, 175 km

Vuelta2012_Perfil_06.png

Sale journée pour Mickaël aujourd'hui puisqu'il est tombé deux fois !

La première chute est arrivée au bout de 20 km environ... La bonne échappée semble sortir et Mick part en contre avec un temps de retard, mais à peine 500 m après, en entrant dans une ville, il aborde à toute allure un rond-point qui n'en finit pas et il glisse des 2 roues pour terminer sur le trottoir en passant par-dessus le vélo... Plus de peur que de mal car il peut repartir aussitôt.

La suite de l'étape est comme les autres jours, c'est-à-dire "chasse aux bidons" puisqu'il fait encore près de 40°C.

 

A 25 km environ de l'arrivée, grand coup de frein dans le peloton et il réagit à temps, mais derrière un Lotto ne freine pas et le tamponne en lui écrasant le bassin... Y a des jours comme ça.

Cette chute a eu un peu plus de conséquences, puisqu'il avait du mal à pédaler correctement sur la fin d'étape, mais par chance, pas de plaie ni égratignure.

 

Mickaël a terminé l'étape comme il a pu à la 81ème place (7' du vainqueur).

 

Demain, étape de plaine de 164 km avec une arrivée sur le circuit GP d'Alcañiz.

Repost 0
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 19:18

étape 5 : Logroño - Logroño, 168 km (circuit)

Vuelta2012_Perfil_05.png

 

 

Au lendemain d'une étape difficile, le peloton avait décidé de la jouer un peu plus tranquille et dès le km 0 un coureur est parti seul : Javier Chacon (Andalucia). Cela arrangeait tout le monde : les (rares) sprinters qui voyaient là une opportunité facile pour revenir sur le fuyard en fin de course sans trop solliciter leur équipe et Katusha qui pouvait ainsi se ménager dans la protection du maillot rouge de leader (Joaquin Rodriguez).

Après 40 km, le peloton avait déjà laissé 12' au coureur espagnol !

 

Mickaël avait décidé de plutôt se réserver aujourd'hui, afin de préserver ses cartouches pour une étape plus intéressante. Il est toujours en excellente forme et compte bien en profiter dans les prochains jours.

 

A l'arrivée, pas de surprise, c'est un sprint massif qui a ponctué l'étape et comme dimanche, c'est le jeune allemand John Degenkolb qui s'est montré le plus rapide.

 

Les coureurs Cofidis ne logeaient pas trop loin de l'arrivée et Mick a pu en profiter pour faire des choses qu'il n'avait pas trop le temps de faire ces derniers jours : laver les chaussures, le casque (les mousses), la ceinture du cardio Polar, mais aussi se raser les jambes...

 

Demain, 175km entre Tarazona et Jaca pour une étape a trois visages : plat dans un premier temps, légèrement casse-pattes ensuite, et sur la fin, de la moyenne montagne (ascension de 12 km puis descente et une arrivée sur les hauteurs de Jaca après une ascension de 4 km environ).

Repost 0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 20:20

Barakaldo - Estación de Valdezcaray 160,6 km

 

En début d'étape, Luis Maté et Mickaël étaient en première ligne pour prendre l'échappée.

Et c'est Luis qui attaque le premier et part avec un autre coureur.

C'est l'échappée du jour.

Mickaël s'est ensuite contenté de suivre tous les contres qui ne sont jamais rentrés sur les échappés (4 coureurs au final).

Sur la fin, les Sky ont réalisé une bordure brusquement qui a provoqué une grosse chute à l'avant du peloton.

Mickaël a été ralenti et reparti dans un deuxième groupe puis a été rattrappé par le groupe Valverde.

 

Dans l'ascension finale, Mickaël a réalisé une belle montée (en I3 pour les connaisseurs pour ne pas trop puiser dans les réserves) pour terminer à 4 minutes du vainqueur. Ce final a été très dur, car il faisait une chaleur étouffante.

 

Mickaël est en grande forme et se fait vraiment plaisir sur son vélo. C'est bon pour la suite car le Tour ne fait que commencer...

 

 

 

Repost 0
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 19:07

étape 3 : Faustino V - Eibar Arrate, 155,3 km

Vuelta2012_Perfil_03.png

 

 

Départ sur les chapeaux de roues aujourd'hui ! Mick est attentif et va dans la première attaque, mais le peloton revient au bout de 500 m. Il doit temporiser un peu et se remet dans les roues en restant bien placé à l'avant.

2 attaquants prennent 1m, 2 m... puis 200 m et le belge Philippe Gilbert y va en personne ! Mick pense alors que tout le monde va réagir, mais rien du tout... On arrive au pied d'une bosse et Mick prépare un contre mais Nico Sijmens trouve l'ouverture avant lui et rentre sur le duo de tête en déposant le coureur de BMC ! Du grand Nico aujourd'hui.


Ensuite dans une petite descente, 5 autres coureurs ressortent et la bonne se forme.

Il y a là : Philippe Gilbert (BMC), Andrey Zeits (Astana), Pim Ligthart (Vacansoleil), Christophe Riblon (Ag2r), Dominique Rollin (FDJ), Sergio Carrasco (Andalucia), Nico Sijmens (Cofidis) et Markel Irizar (RadioShack).

Avec la présence de Philippe Gilbert et probablement pour jouer la victoire d'étape/maillot rouge avec Valverde, les Movistar ne laissent que très peu de champ aux fuyards... Ils compteront "seulement" un maximum de 4' environ.

 

Avant le pied de l'ascension finale, ça roule à bloc et les échappés sont rattrapés peu avant les premières rampes. Mick s'accroche un peu et maintient la place qu'il avait au début de la montée, mais impossible de faire mieux pour remonter car l'allure est folle !

Il termine 63ème de l'étape (à 2'57" de Valverde) avec Nairo Quintana le prometteur grimpeur de Movistar, et pas loin de coureurs comme De Gendt (3ème du Giro cette année), Menchov... et devant Machado, Van den Broeck (4ème du Tour). Cette première montée avalée à une allure de fou a fait des dégats !

Devant c'est Contador, Rodriguez, Froome et Valverde qui ont fait la guerre. Le niveau de cette Vuelta est particulièrement relevé cette année.

 

Chez Cofidis, le mieux classé est Yoann Bagot, 28ème de l'étape à 50".

 

Demain, le peloton quittera le Pays Basque pour rentrer dans les terres et rejoindre la province de la Rioja, avec une étape de 160 km qui se terminera au sommet de la station de ski de Valdezcaray (13 km à 5% de moyenne).

Repost 0
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 19:07

étape 2 : Pamplona - Viana, 181,4 km

Vuelta2012_Perfil_02.png

 

Canicule comme un peu partout en Europe pour cette 2ème étape de la Vuelta, sauf que du côté de Pampelune le mercure indiquait par moments 47° au soleil !

 

Mick a été offensif car il voulait absolument prendre l'échappée du jour (possibilité de prendre le maillot de la montagne). Il a été de toutes les échappées dans les 8 premiers kilomètres de la course.

Il y a vraiment cru une fois quand le peloton a pris toute la largeur de la route, mais ça n'a pas duré longtemps.

 

A bout de forces, il se relève et la bonne semble partir. Nicki Terpstra de chez Omega Pharma Quickstep était devant mais placé à seulement à 10" du maillot de leader. Et avec le jeu des bonifications, il y avait un gros risque pour qu'il puisse reprendre le maillot rouge de leader aux Movistar...donc l'équipe ibérique (qui joue à domicile puisqu'elle a son service course à Pamplona depuis les années 1980 quand elle s'apellait Reynolds, puis Banesto, Caisse d'Epargne...) a roulé à bloc et l'écart restait stable aux alentours des 20".

Finalement, le coureur Omega Pharma se relève et Mick tente de faire la jonction en lançant un contre mais il se retrouve avec Valverde dans la roue, autant dire qu'il n'avait pas de bon de sortie et qu'il s'est vite relevé ! A partir de ce moment, tout le monde a compris que c'était terminé et que la "bonne" était définitivement lancée.

 

Ensuite, ça a été la chasse aux bidons. Imaginez pédaler par une telle température avec un vent brulant. La bouche sèche, les bronches qui brûlent... Il prenait en moyenne 3 bidons par heure pour boire + 1 à 1,5 bidon d'eau pour s'arroser.

Au bout de 10 km de course, les 2 bidons avec lesquels il était partit étaient déjà terminés !

 

Au final, les échappées se sont fait reprendre à 12 km de l'arrivée et mise à part une tentative de Lagutin (Vacansoleil) dans le final, les équipes de sprinters ont contrôlé sans problème, et à ce petit jeu, c'est le jeune allemand John Degenkolb (Argos-Shimano) qui l'a emporté

 

Sinon, Mickaël a couru plutôt bien placé dans le peloton toute la journée, et s'est retrouvé devant dans le final mais a manqué de confiance pour faire mieux au sprint (22ème). A l'arrivée, la déception l'emportait car il avait raté la bonne, mais ce n'est que partie remise et les sensations sont plutôt bonnes, c'est le principal !

 

Demain pour la 3ème étape, il y aura 155 km vallonnés entre Faustino V (le nom d'un vin espagnol, le départ est donné au nord de Logroño devant la cave Bodegas) et Eibar. L'arrivée sera la même que la traditionnelle étape du Tour du Pays Basque qui fait chaque année la différence pour le classement général avec une ascension -dont le sommet est à moins de 2 km de l'arrivée- de 5,5 km à près de 8 % de pente moyenne : l'Alto de Arrate.

 


Repost 0
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 22:59

Ça y est, le Tour d'Espagne est parti...

La première étape commence par un contre-la-montre par équipe.

Mickaël a très bien travaillé jusqu'à 2 km de l'arrivée.

L'équipe Cofidis termine à la 15ème place (bonne place) malgré la chute dans le final d'Egoitz.

 

 

Repost 0