Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 18:43

PARIS CAMEMBERT

Mardi 13 Avril 2010
207 km

Hier soir, fait très rare, les coureurs ont eu droit à un menu à la carte à leur hôtel.

Ils ont passé cette soirée dans une ambiance de copains alors que d'habitude, c'était plutôt ambiance avant-course.

Dès le matin, tous les coureurs Cofidis étaient motivés et concentrés.

 

Dès le début de la course, le vent était 3/4 arrière donc propice aux cassures. Mais toute l'équipe est restée placée afin d'être prêt à sauter dans tous les coups.

 

Une première échappée de 20 coureurs (avec Augé et Duque pour Cofidis) s'est produite mais cela n'a duré que 40 km avec 1 minute max d'avance.

Une fois reprise, c'est une deuxième échappée de 23 coureurs avec Rémi Cusin et Mickaël qui se forme.

Mais pas plus de 25 s d'avance car derrière, l'équipe Cofidis a roulé pour revenir...

Si si, car devant, il y avait trop de grosses pointures.

Mickaël n'a donc plus roulé et a tout fait avec Rémi pour "saboter" cette échappée.

Une fois reprise, tous les coureurs du peloton ont repris leur souffle car en 2h, ils ont parcouru 100 km !


Au km 120, Mickaël s'est arrêté pour un petit besoin mais il n'avait pas vu que c'était juste avant une grande bosse.... grosse erreur de débutant !!!

C'est pourquoi il n'a pas terminé cette course (44ème) dans le premier groupe où figurait Duque et Minard.

 

Un bon résultat pour Cofidis sur cette manche de Coupe de France puisque Sébastien Minard gagne et que Duque fait 5ème.


Mickaël est en forme avec de bonnes jambes.

Toute l'équipe Cofidis a merveilleusement travaillé aujourd'hui ce qui fait dire à Mickaël :

"Aujourd'hui, c'était la "Dream Team" !

 

Il attend avec impatience la course du Finistère samedi où il réussit toujours bien.

 





Repost 0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 20:21

Tour de Vendée


Date : Dimanche 4 Octobre 2009
206 km


Mickaël a dû abandonner après avoir parcouru 90 km.
En effet, au kilomètre 70, il a fait une crise d'asthme.
Dommage, les sensations étaient là !

Repost 0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 07:39

Tour du Finistère 2009


Date : Samedi 18 Avril 2009
199 km

Il s'agit de la 4ème manche de la Coupe de France.
Mickaël a été très actif dès le départ.
En effet, il s'est échappé à deux reprises avec quelques coureurs mais malheureusement, le peloton n'a pas donné son accord et l'écart n'est jamais grimpé au-delà de 1 minute.

Ensuite, dans la 2ème partie de la course, 3 coureurs s'échappent.
Mickaël et son coéquipier Moinard ont roulé pour l'équipe et tenté de revenir.
Dans le circuit final, c'est encore Mickaël, bien seul, qui roule et fait le travail d'équipe.

Mickaël termine 22ème dans le peloton, un résultat plutôt inespéré compte-tenu des nombreux efforts fournis tout au long de la course...

Cette course a été très dure, on peut le voir dans le faible nombre de coureurs à l'arrivée...
Repost 0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 21:49

CHOLET - PAYS DE LOIRE


Date : Dimanche 22 Mars 2009

La course a été nerveuse aujourd'hui avec de nombreuses attaques.
Jamais une échappée n'a pu prendre plus de 1min30 d'avance.

Augé a été vraiment très fort; il a été dans tous les coups.
Ses coéquipiers ont pu le soulager quelques fois.

Finalement, le peloton est arrivé groupé avec un sprint final.
Pourtant, il y avait de nombreuses difficultés sur ce parcours...

Mickaël termine à la 30ème place.
A noter le faible nombre de coureurs à l'arrivée (90 environ).


Repost 0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 08:09
PolyNormande

 

 

 

 

(photos à suivre)

Coureurs COFIDIS : BRARD, BUFFAZ, DEMARET, HARTMANN, HARY, HUGUET, VILLA et HAJBOUR

DIMANCHE 3 AOUT 2008:  Avranches, 160km

     Mickaël est arrivé très motivé sur cette course particulière qu'est la Polynormande. En effet, il y a las-bas, vers Avranches, une partie des membres de son fan club qui l'acceuil et le motive comme nul part ailleurs. D'ailleurs ci-contre, Chantal, qui avec Jean-Marie, Alain, Michel, Eric ont été là pour l'encourager et lui préparer le soir après la course une soirée très sympathique. Mickaël leur lance un grand Merci.
   Il y a ensuite ce parcours exigeant qui convient particulièrement à Mickaël.

         C'est pour cela que dès le départ, il s'est placé très concentré aux avant-postes. Faisant parti des coureurs protégés au sein de son équipe, et aussi de capitaine de route, il lui fallait donc assumer ces rôles.


Dès le départ d'Avranches, les attaques fusent dans tous les sens. Tous les cofidis jouent bien leur rôle défini lors du breifing de Jean-Luc Jonrond. Cependant, aucune échappée n'arrive à prendre le large.
Ce n'est qu'au kilomètre 30, dans le premier tour du circuit final qu'un coup de 7 coureurs trouve l'ouverture. Voyant qu'aucun coureur de l'équipe n'est représenté, Mickaël sort du peloton et rentre rapidement à la faveur d'une série de virages sérés négociés sur les chapeaux de roue.
Devant ils sont maintenant 9 coureurs, l'avance n'excédera jamais 40 secondes pendant les 2 tours suivant. Ensuite, retour d'Hartmann qui porte le nombre dans  d'échappée à 10. Puis le tour d'après, c'est le retour du peloton au pieds des 2 difficultés du circuit, mais dans l'échappée, Pineau contre suivi par Mickaël, Hartmann et Mondory, le reste de l'échappée initial se fait reprendre. Dans l'autre bosse retour de 6 coureurs dont Gérard. Cette nouvelle échappée de 10 coureurs reprends 40" d'avance. Il reste encore 5 tours.
L'avance monte d'un coup jusqu'à 1'30, Mickaël commence à y croire mais rapidement les Crédit Agricole, et Armor Lux remettent en route dans le peloton et reviennent à 20". Pour Mickaël et Nico, les jambes sont lourdes, la confiance n'y est plus, ils précisent dans l'oreillette qu'en cas de retour, ils ne peuvent pas assurer d'être dans le contre. Leurs coéquipiers dans le peloton se tiennent prêt mais dans les bosses, seul Pivois d'Amor lux est capable de faire l'effort pour rentrer, et ensuite le peloton se relève, à bout de force certainement.
Dans l'échappée l'entente est parfaite, l'avance grandit. 1'30 puis 2' et finalement 3'. On est à 3 tours de l'arrivée, la victoire va se jouer parmis les coureurs échappés.

A ce petit jeu, Gérard et Pineau, sortirent dans la dernière bosse à 8 km de l'arrivée, ils sont les plus forts. Ensuite Casard, sorti aux 800m dans la roue d'Hartmann complètent le podium et Mickaël gagne le sprint du reste du groupe pour la 4ème place.


Repost 0
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 19:15

  Tour du FINISTERE

Coureurs COFIDIS : AUGE, BUFFAZ, DEMARET, EL FARES, HARY, HUGUET, MONCOUTIE et TAARAMAE.

SAMEDI 19 AVRIL 2008   : 
   Quimper - Quimper  190 km


Mickaël a pris le départ de cette course (6ème manche de la Coupe de France) sans grande confiance...
En effet, cette semaine, il n'avait pas la grande forme.

Cependant, il est allé dans beaucoup d'échappées au début mais sans rouler.

Au km 45, 4 coureurs s'échappent (pas de coureur Cofidis). Ils vont avoir jusqu'à 7min30 d'avance.
A 65 km de l'arrivée,  Mickaël reçoit l'ordre de rouler pour ramener le peloton.
C'est ainsi qu'il a pu se rendre compte qu'il allait beaucoup mieux.
L'écart s'est alors réduit pour descendre à 1min40s à l'entrée du circuit final.
Les coureurs ont dû parcourir 4 tours de ce circuit comportant deux bosses dont une de 300m à 14 % (un vrai mur...).
Mickaël, à son grand étonnement, a pu suivre les meilleurs pendant 3 tours de circuit.
Il lâche à 7km de l'arrivée dans le dernier tour, au moment où de nombreuses attaques ont eu lieu.
Il termine tranquillement dans le 3ème groupe.

Devant, ses coéquipiers permettent à Cofidis de terminer 2ème par équipe (Coupe de France).


Mickaël ne fera pas le Tour du Trentin la semaine prochaine. En effet, sa forme ne lui permet pas de se présenter au départ de cette course montagneuse.



Classement :

1  LELAY (BRETAGNE)
7  HUGUET  (COF)
12 MONCOUTIE  (COF)
15 EL FARES (COF)
23 TAARAMAE  (COF)
61 BUFFAZ (COF)
67 AUGE  (COF)
83 DEMARET (COF)
86 HARY (COF)



Repost 0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 20:51

CHOLET - Pays de Loire



 

DIMANCHE 23 MARS 2008   : 
2ème manche de la Coupe de France


La maladie (rhinopharyngite) a contraint Mickaël à l'abandon au bout de 100km de course (au ravitaillement).
Mickaël est donc très déçu d'un point de vue personnel (beaucoup de travail et de sacrifice anéantis si vite...), mais aussi pour l'équipe Cofidis qui espérait beaucoup de cette 2ème manche de Coupe de France afin de remonter dans le classement.
 
Avec 5 coureurs malades de dernière minute dans l'équipe, le froid et le vent au départ de la course n'ont pas facilité les choses.
Les autres ont essayé de pallier leur "pseudo" absence mais au bout d'un moment, une échappée est partie sans un coureur de l'équipe et il a fallu rouler pour revenir et là, pas de chance... A peine rentré, un nouveau contre repart, toujours sans coureur de Cofidis. A ce moment là, Cofidis savait que la course était perdue mais espérait toujours pour les places d'honneur. Mais même là, personne n'est dans le coup...

Voilà comment passer au travers d'une course !

Toute l'équipe Cofidis est très déçue...
Bref, une journée a oublier.






Repost 0
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 11:47

Tour Cycliste International
du HAUT-VAR


Les coureurs : Buffaz, Duque, El Fares, Hartmann, Huguet, Moncoutié, Portal et Valentin

 

DIMANCHE 24 FEVRIER 2008  : 
Draguignan - Draguignan  197 km


Mickaël a abandonné très rapidement cette course.
En effet, il savait dès le départ qu'il ne pourrait pas aller bien loin.
Il avait déjà mal aux jambes le matin avant le départ.
Sans doute les entrainements trop durs cette semaine...

Mickaël est donc déçu de ce contre-temps.

L'équipe Cofidis n'a pas fait un bon résultat sur cette 1ère manche de la Coupe de France.
C'était pourtant bien engagé avec l'échappée de Moncoutié mais il s'est fait reprendre au pied de la dernière bosse, dommage !



Repost 0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 21:19

Grand Prix d'ISBERGUES


Dimanche 23 Septembre 2007 :  201 km,  moyenne : 40 km/h

Les coureurs Cofidis : Buffaz,  Farrar, Huguet, Moinard, Scheirlinkx, Sutton, Valentin et Verbrugghe.

Pour une fois, le peloton est parti tranquille pendant 25km. Sur les 4 petits tours de circuit du départ, Mickaël a pu sereinement poser pour l'objectif expérimenté de Delphine Pinget (photographe officiel du Fan Club).

Ce départ tranquille fut orchestré par Nico Matan (à droite de Mickaël), qui voulait savourer sa dernière course en France avant de mettre un terme à sa carrière.

Au kilomètre 26, le « train de sénateur » fut rompu par une attaque d'un coureur de l'équipe de Lituanie. Et voilà la course changea complètement d'état d'esprit. La concentration intense vint dominer les débats de cette avant dernière manche de coupe de France. En effet Cofidis, à deux points du Crédit Agricole espérait bien marquer des points sur ce parcours exigeant.

Comme à son habitude, Mickaël gardait les avant-postes du peloton pour filtrer les attaques. Très vite il s'est rendu compte que la nervosité de l'ensemble et le parcours n'allaient pas permettre à une échappée de pouvoir prendre le large. A partir de ce moment, il se mit entièrement au service des 2 sprinters maison, Sutton et Farrar pour les aider à garder leurs places à l'avant et à les protéger du vent de côté qui venait étirer le peloton de temps en temps.

 

Cette année, Isbergues se résuma donc à une course d'usure où à chacune des bosses du circuit, le peloton perdait des éléments. Dans les premières bosses, Mickaël se sentait bien et était toujours bien placé. Mais ensuite, sur un coup de bordure Mickaël dû faire un effort violent pour remonter Sutton mal placé. Le temps de récupéré il s'est retrouvé à l'arrière du peloton au pied d'une bosse raide. Il fit bien l'effort de remonter une vingtaine de gars, mais au sommet il se retrouva dans une petite cassure et il ne pu recoller au peloton.

A ce moment là, il était vraiment déçu de se faire piéger ainsi et ce fut pire après l'arrivée lorsqu'il apprit qu'aucun de ses coéquipiers n'avait pu se placer dans les premières places.

Cofidis perd ainsi toutes ses chances de remporter le classement par équipe de la Coupe de France...

 

 

Repost 0
5 août 2007 7 05 /08 /août /2007 18:10

La POLYNORMANDE



Les coureurs COFIDIS : Augé, Buffaz, Duclos-Lassalle, Elijzen, Hartmann, Huguet, Moinard et Sutton

Cette course compte pour la coupe de France.


Dimanche 5 Août 2007  -  165 km


Mickaël termine à la 2ème place !!!!!! Génial !


Briefing d'avant course : Mickaël doit jouer le rôle d'équipier au service de Augé, Huguet et Moinard, en faisant le début de course afin d'être dans tous les coups.

La course "commence" seulement après 50' (le peloton s'est mis d'accord pour ne pas attaquer au début) lors de l'arrivée sur le circuit de 12,5 km à parcourir 10 fois.

Rapidement, 12 coureurs s'échappent dont Hartmann (Cofidis), ils ont 40" maximum d'avance et font 3 tours devant.
Mickaël a donc comme objectif d'être dans tous les contres (sans rouler après bien sûr!) afin d'éviter qu'un groupe rentre sans un Cofidis et aussi d'éviter une fatigue inutile aux leaders.
En effet, pour gagner cette course usante, il faut lâcher les chevaux qu'à partir de la mi-course.

Cette échappée se fait ensuite reprendre, et là, quelques groupes de 2 à 3 coureurs essayent de sortir, sans grand succès (30" max).

A 4 tours de l'arrivée, Augé et Moinard disent à Mickaël : " On est pas trop bien, fait ta course et ne t'occupe plus de nous...".
Mickaël est donc libre (mais c'est dur dans sa tête car il a déjà tellement travaillé pour l'équipe...).
Il fait en sorte d'être toujours bien placé dans les bosses afin de pouvoir suivre les attaques.

A 2 tours de l'arrivée, suite à une attaque du coureur Belge (qui terminera 3ème), Mickaël s'échappe en compagnie de 5 coureurs dont Vaugrenard.
Juste avant le dernier tour, Vaugrenard attaque et fausse compagnie aux 5 autres coureurs.
Mickaël se place dans la roue du Belge; tous les deux vont être en poursuite (en se relayant) derrière l'homme de tête sans jamais se rapprocher à moins de 15".

Mickaël termine 2ème au sprint (aidé par un saut de chaîne du Belge qui lui a fait perdre 20m) en réussissant à garder ces 20m d'avance.

Un très bon résultat pour Mickaël qui va lui donner un super moral pour le tour de l'Ain (et sa préparation de la dernière semaine).
Bien sûr, toute l'équipe Cofidis est heureuse de ce résultat qui permet de marquer des points pour la Coupe de France.



Repost 0