Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 21:57

Au briefing ce matin, Mickaël a pris la parole car il connaissait très bien cette course avec toute son expérience.

Objectif : tous pour Dumoulin pour qu'il prenne la tête du classement de la Coupe de France.

 

Une échappée de 18 coureurs est partie très tôt avec Bagot (Cofidis).

L'écart est resté autour de la minute.

 

Mickaël est rentré sur l'échappée, mais voyant que personne ne suivait, il a attendu le peloton afin de rester aux côtés de son leader, Sam Dumoulin.

 

Les Cofidis (et d'autres équipes plus tard) ont ensuite assuré un tempo pour revenir sur l'échappée et pour éviter les contres.

Mickaël était très actif pour neutraliser les contres.

 

A 6 km de l'arrivée, le regroupement a eu lieu.

Rudy Molard a bien emmené Sam pour le sprint final.

Sam Dumoulin termine à la 2ème place et reprend la tête de la Coupe de France.

 

Repost 0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 17:56

Les Cofidis ont toujours veillé à avoir un coureur dans chaque échappée de plus de 4.

Il y a eu une belle bataille jusqu'au killomètre 60.

Là, 2 coureurs sont sortis et ont rapidement eu 8 minutes d'avance car le peloton a laissé filer.

 

Puis, les Saur ont mis en route.

Les Cofidis ont joué alors la carte Dumoulin.

Ils ont roulé dans le final pour revenir sur les échappés et placer ainsi Sam.

Le regroupement a eu lieu à 30 km de l'arrivée.

Mickaël a bien emmené Sam jusqu'à 2 km de l'arrivée, s'est écarté et à passer le relais à Bagot qui a poursuivi jusqu'à 1 km de l'arrivée.

Sam entamme alors le sprint (très tactique) mais se fait passer sur la fin par un coureur.

Il termine à la 2ème place pour un rien.

 

Ce soir, récupération, car demain, on recommence avec une nouvelle manche de la Coupe de France.

 

 

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:51

Comme souvent, dès le départ donné, Mickaël a sauté dans tous les coups.

Dès le 12ème km, 20 coureurs se sont échappés dont 2 de chez Cofidis. Bien joué !

60 km plus tard, l'écart était de 20 secondes car derrière, le peloton (conduit par AG2R) avait engagé un bras de fer avec ces échappés.

Mais la jonction a eu lieu et une course d'attaque a recommencé jusqu'au km 100.

A cet instant, Champion (Bretagne) et un coureur de Saur, Marino se sont échappés et l'écart est vite monté à 3'30".

Arnaud et François (tous les 2 de Cofidis) ont maintenu un tempo jusqu'au km 150, à l'entrée du circuit final.

Comme prévu chez Cofidis, chacun à attaquer à son tour (dans les 3 premiers tours) pour rentrer sur les 2 leaders, mais sans ramener le peloton.

Pendant ce temps, ce fut l'écrêmage par l'arrière du peloton.

L'écart est donc retombé à 20 secondes à l'entame du dernier tour.

Edet et Mickaël ont roulé afin de préparer le sprint de Sam Dumoulin.

 

 

Mickaël s'est écarté à 1,5 km de l'arrivée et Sam termine 2ème, sans regret.

 

 

Sam Dumoulin en profite pour prendre la tête du classement de la Coupe de France.

 

Mickaël est satisfait de sa course, même si il n'est pas parvenu à s'échapper.

La forme est toujours là, c'est une bonne chose.

Maintenant, il va pouvoir "récupérer" puisqu'il n'aura pas de course avant 3 semaines.

 

 

Repost 0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 20:39

De la pluie pour les coureurs aujourd'hui : ce n'est pas bon pour Mickaël...

 

Il a été très actif en début de course afin de tenter de s'échapper ou d'empêcher qu'une échappée ne parte sans un coureur Cofidis.

 

 

Puis, au km 40, deux coureurs sont sortis et ont creusé rapidement un écart de 8'.

Mickaël a roulé en compagnie de 5 coureurs pour combler l'écart.

Mais au km 130, celui-ci n'était descendu que de 2 min 30...

 

Mickaël s'est donc logiquement écarté puis a abandonné peu après.

 

Les Cofidis n'ont pas réussi à être dans la bonne. Dommage !

 

 

 

 

Repost 0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 12:53

Comme souvent, départ à bloc avec vent de côté pas très fort mais suffisant pour faire mal.
Comme toute Coupe de France qui se respecte, de nombreuses attaques fusent jusqu'à ce qu'une portion plus exposée au vent de côté entraîne Mickaël à l'avant dans un groupe d'une vingtaine de coureurs (avec FOUCHARD car toute l'équipe était bien placée aux avants postes).
Mais l'équipe Androni a tout de suite réagit et le bras de fer de 15km avec le peloton a tourné en faveur de ce dernier.
Tout est à refaire pour les échappées : récuperer, rester placé et retourner à l'attaque !
Jusqu'à ce qu'au km 60 environ une chute à l'avant du peloton ne jette à terre Adrien (sprinter):  "panique à bord " de la maison Cofidis...

Hésitation entre l'attendre et resté placé à la pointe de l'attaque pour ne pas louper l'échappée toujours pas dessinée. Seul Arnaud Labbe est descendu écouter les communiqués des commissaires dans les voitures. Rapidement, Adrien repart à plus de 2' mais heureusement, 3 coureurs s'échappent et le peloton laisse partir pour souffler.

Adrien rentre, fait le bilan et se fait soigner un peu les plaies à la voiture médecin . Il va bien, les Cofidis ne changent pas leurs plans.
Ils se replacent, frottent et habritent Adrien du vent à la perfection jusqu'à 20km de l'arrivée où ils le perdent plusieurs fois ce qui désorganise un peu le groupe.  Les jambes commencent à être lourdes, les réflexes moins affûtés mais il faut pourtant frotter encore plus.
À 3 km de l'arrivée, une chute collective se produit aux alentours de la 25e place : FOUCHARD et Mickaël restent coincés et il ne reste donc que Arnaud pour emmener Adrien : ce n'est pas suffisant car seul à 1,5 km de l'arrivée, il se fait enfermer et ne peux remonter.


Mickaël pris dans la chute arrive à 40".

 

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 18:10

Mickaël a dû abandonner la course au bout de 120 km à bout de force :  plus rien dans les jambes et même dans les bras...

En effet, Mickaël n'était pas très confiant avant de prendre le départ car il est dans un état grippal depuis 2 à 3 jours, même si ça allait déjà un peu mieux.

 

Reste à bien récupérer pour la course de demain qui s'annonce pas facile pour lui.

 

 

 

Repost 0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 17:56

Contrairement à Plumelec, la course est partie à bloc dès le départ et cela jusqu'au bout !!

 

Au bout de 8 km, dans la longue bosse du circuit, 3 hommes dont EL FARES sortent en costaud. Le peloton temporise un peu (écart de 1'30).

Au bout de 20km, l'écart est de 2'20, le peloton est alors secoué par une violente attaque dans la difficulté majeure du grand circuit.

Mickaël, bien placé, se glisse de ce coup de 8 coureurs. Rapidement, le trou se forme avec le peloton.

Mickaël profite d'avoir Julien dans l'échappée pour se permettre de sauter quelques relais.  En effet, l'échappée d'hier lui pèse lourd dans les jambes...

 

Le peloton fonctionne par à-coups, et c'est sur une de ces secousses, qu'un groupe d'une dizaine de coureurs parvient à recoller le groupe de Mickaël, au moment où ils rejoignent le groupe de Julien. En tout, 26 hommes sont maintenant à l'avant.

 

On se dit la course est pliée ; le peloton fait rideau ; l'écart passe à plus de 5'.

 

Le DS Cofidis Augé monte à la hauteur des échappées pour prendre la température des troupes.

Personne ne sent la grosse force, il prend la décision de faire rouler les copains dans le peloton pour préparer le sprint pour Sam ou Gallopin.

 

À l'avant, on essaie de s'économiser en prenant moins de relais, mais pas facile car il y a des cassures dans le groupe et au final, ça rend les choses plus difficiles.

Alors il faut être malin et trouver un juste milieu.

 

L'écart redescend à 3' puis 2'40 ; on est à 30 km de l'arrivée ; l'échappée est alors secouée par de violentes attaques : Mickaël décroche une première fois ; il essaie d'aller dans quelques coups, histoire de soulager EL FARES et EDET qui sont les plus actifs ; mais à 20 km de l'arrivée, l'inévitable intervient : il se trouve éjecté en compagnie de EDET. De suite, il prend la décision avec le DS de s'arrêter pour intégrer au plus vite le peloton afin de pouvoir rouler et tenter un rapproché avec les hommes encore échappés.

 

Le peloton échoue à 50" de la gagne et à 5" de la contre-attaque.

 

Dommage pour Tony Gallopin qui aurait pu marquer des points à la coupe de France et prendre de l'avance sur Feillu.

 

 

Mickaël termine cette course de 168 km à la 79ième place.

 

 

Il est satisfait de ces 2 jours pour ce qui est de la forme, mais déçu de n'avoir pas favorisé une victoire de l'équipe ! 

 

 

Repost 0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 17:14

Au bout de 60 km, Mickaël est sorti en compagnie de 8 coureurs dont Sam Dumoulin. Ils rejoignent les 2 coureurs partis plus tôt.

Mais l'écart ne dépassera pas 1min30s.

 

Plus tard, Sam décroche sur une accélération de Mickaël.

En effet, Sam a beaucoup roulé dans cette échappée pour Mickaël.

Mais Mickaël regrette maintenant cette accélération.

 

Turgot attaque et prend les devants. Ceci relance l'allure de l'échapée.

 

A 20 km de l'arrivée, l'échappée reprend Turgot, mais des coureurs commencent à revenir de l'arrière.

A 15 km de l'arrivée, d'autres coureurs reviennent de l'arrière dont Fredigo. Ceci relance de nouveau l'échappée.

A 5 km de l'arrivée, le peloton revient et il y a donc 28 coureurs en tête.

 

Pauriol et Simon sortent.

Mickaël roule au maximum sur ces 2 hommes jusqu'à 2 km de l'arrivée pour ses co-équipiers.

En effet, il a été une grande partie de la course devant, alors il ne lui restait plus beaucoup de force.

Il a préféré tout donner pour que Cofidis gagne.

 

Mickaël termine 26ème et se rassure après pratiquement 1 mois sans course.

 

Une heure trente après l'arrivée, il était déjà dans la voiture pour se rendre à la course de demain...

 

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 19:28

Samedi 16 avril

 

 

Mickaël a été très présent durant toute cette course et a donc bien travaillé pour l'équipe.

 

A noter la belle échappée (reprise) de Rémi Cusin durant la 2ème partie de la course.

 

Mickaël avait la forme et s'est même étonné lui-même dans le dernier raidard avant l'arrivée puisqu'il est sorti en compagnie de Thomas Voeckler.

Et juste avant l'arrivée, Mickaël est gêné par une chute... Dommage.

Il termine donc en 13ème position (des points importants pour Cofidis dans le cadre de la coupe de France) avec quelques regrets.

 

Mais la forme est là et c'est encourageant pour les courses suivantes.

 

 


   

 

Repost 0
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 20:05

TOUR DU FINISTÈRE

Samedi 17 Avril 2010
199 km

Mickaël termine cette manche de la Coupe de France en 28ème position.


Il aura beaucoup tenter de s'échapper dans la première partie.

Une fois avec son coéquipier Duque et une fois avec trois autres coureurs dans une bosse.

Mais à chaque fois, le peloton n'a pas donné son accord...

Et juste après, quelques coureurs ont eu droit à cet accord... pas de chance pour Mickaël !


Il s'est ensuite réservé pour le difficile circuit final autour de Quinper.

Il fait le sprint (arrivée en haut d'une bosse) et termine 2ème de son groupe.

Pour l'anecdote, il termine juste devant Hubert Dupont (avec qui il s'entraîne souvent).

 

D'ailleur, Mickaël est rentré en voiture (plus d'avion aussi pour les coureurs...) en compagnie de Damien Monier et d'Hubert Dupont. Un long voyage car ils sont arrivés seulement le lendemain vers 12h30 à Lyon après avoir dormi à Tour samedi soir...



Repost 0