Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 18:58

Tour de Santarém



 

Samedi 17 Mars 2007Etape 3 :  Alpiarça - Alpiarça  (17,8 km)
                                                                   (contre-la-montre individuel)




Aujourd'hui, un chrono tout plat taillé sur mesure pour un rouleur...
Bref,  tout pour désavantager Mickaël !

Et bien non, Mickaël a fini ce chrono en 19ème position ... Il a donc été très agréablement surpris de ce résultat même si il est vrai qu'il se sent super bien en ce moment.
Il faut savoir qu'il n'est pas un spécialiste de ce genre d'effort, surtout sur un parcours sans le moindre relief.
C'est donc un résultat plus que positif... qui lui amène un petit regret néanmoins :
celui d'avoir trop ralenti dans les virages (donc pas assez de risques pris), peut-être dû au manque d'habitude de son nouveau vélo.
Quelques petites secondes de perdues (environ 6 pour être précis !!) car sinon, il aurait terminé vers la 10ème place du chrono et surtout, remonté vers la 6ème place au général.


Mickaël est toujours en très grande forme et avec une grande motivation.

Il va essayer de faire une bonification demain afin de remonter un peu au classement général ou alors tenter quelque chose juste avant l'arrivée où le final est en montée.


Classement de la 3ème étape :
1     GARRIDO  (DUJA-TAVIRA) en 21'56''
5    
VERBRUGGHE (COFIDIS) à 27''
19   BUFFAZ (COFIDIS) à 49''
22   HARY (COFIDIS) à 51''
27   MONIER (COFIDIS) à 56''
50   FERNANDEZ (COFIDIS) à 1'23''
79   SUTTON (COFIDIS) à 1'49''
116 HUGUET (COFIDIS) à 2'27''
123 HARTMANN (COFIDIS) à 2'33''

144 coureurs classés


Classement général à l'issue de la 3ème étape :
1     HUNTER (BARLOWORLD) en 9h46'35''
9     VERBRUGGHE (COFIDIS) à 56''
13   BUFFAZ (COFIDIS) à 1'01''
25   HARY (COFIDIS) à 1'20''
28   MONIER (COFIDIS) à 1'25''
39   FERNANDEZ (COFIDIS) à 1'38''
71   SUTTON (COFIDIS) à 2'12''
105 HUGUET (COFIDIS) à 2'56''
110 HARTMANN (COFIDIS) à 3'02''

Repost 0
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 18:48

Tour de Santarém



 

Vendredi 16 Mars 2007Etape 2 :  Abrantes - Cartaxo  (187 km)


Encore un beau soleil avec 25°C pour cette 2ème étape toute plate !

Pendant les premiers 100 km, Mickaël a beaucoup attaqué (à chaque montée), plus pour se tester que pour s'échapper : la grande forme est bien là !!!
En effet, il se sent super bien (de très bonnes sensations) car quand on attaque, que l'on se met ensuite dans les roues et que seulement une minute après, on attaque de nouveau, on peut dire que l'on est en forme.

La moyenne horaire sur les deux premières heures est de 50 km/h... et sur l'étape de 45 km/h.
Bref, à ce rythme, une arrivée groupée est inévitable.

A 1km de l'arrivée, Mickaël est en tête du peloton à une allure très élevée, il a dans sa roue ses coéquipiers Verbrugghe et Sutton.
Il s'écarte à 800m du but et laisse passer Verbrugghe qui emmène Sutton un peu plus loin.
Sutton rate de peu la victoire et termine 2ème de l'étape.
Une grande satisfaction pour Mickaël qui a été devant au sprint à une allure folle...
et qui a pu emmener son coéqupier sprinter Sutton.

Le directeur sportif de Cofidis, Lionel Marie, lui a adressé ses félicitations pour ce beau travail.


Mickaël a été tiré au sort pour un contrôle anti-dopage. Il est ensuite rentré à vélo en récupération active afin de préparer le contre-la-montre de demain.
En ce moment, il récupère très bien de ses efforts.

Rouler au Portugal est génial... seulement 4 ronds-points sur toute l'étape d'aujourd'hui et très peu d'îlots directionnels au milieu de la route...


Classement de la 2ème étape :
1    HUNTER (BARLOWORLD) en 4h12'50''
2    SUTTON (COFIDIS) m.t.
28   FERNANDEZ (COFIDIS) m.t.
77   HUGUET (COFIDIS) m.t.
82   VERBRUGGHE (COFIDIS) m.t.
95   MONIER (COFIDIS) m.t.
96   BUFFAZ (COFIDIS) m.t.
129  HARTMANN (COFIDIS) m.t.
136  HARY (COFIDIS) m.t.

144 coureurs classés


Classement général à l'issue de la 2ème étape :
1    HUNTER (BARLOWORLD) en 9h24'31''
14   BUFFAZ (COFIDIS) à 20''
30   FERNANDEZ (COFIDIS) à 23''
38   SUTTON (COFIDIS) à 31''
75   MONIER (COFIDIS) à 37''
93   HUGUET (COFIDIS) m.t.
97   VERBRUGGHE (COFIDIS) m.t.
111  HARTMANN (COFIDIS) m.t.
117  HARY (COFIDIS) m.t.



L'arrivée de la 2ème étape :



Chris Sutton, le sprinter COFIDIS pour la 2ème place


Repost 0
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 21:31

Tour de Santarém



Course en 4 étapes située au Portugal (au nord de Lisbonne)



 Les coureurs COFIDIS : Buffaz, Fernandez, Hartmann, Hary, Huguet, Monier, Sutton, Verbrugghe

 

Jeudi 15 Mars 2007 -  Etape 1 :  Fátima - Torres Novas   (206.5 km)







Cette première étape est parcourue sous un grand soleil (23 à 26°C) avec un petit vent défavorable les 3/4 de la journée.
Le relief est assez accidenté et permettra sans doute aux coureurs de pouvoir s'échapper.
C'est donc très motivé que Mickaël a pris le départ de cette 1ère étape.

Le premier point chaud du 10ème km approche; et afin d'anticiper le départ d'une éventuelle échappée, Mickaël fait l'éffort de bien se placer ce qui lui permet de se retrouver en 3ème position à 200m de la ligne... Ses jambes sont excellentes, ils se lance donc à fond dans ce sprint et le gagne (devant les sprinters...). Ceci lui donne une grande motivation pour la suite.
Pendant 50km, il essaye de sortir en utilisant le relief, mais rien à faire, à peine quelques secondes d'avance sur le peloton qui s'étire quelque peu.

C'est alors que trois coureurs sortent (en facteur) sans fournir un grand effort en pleine ligne droite. L'écart grimpe jusqu'à 15' au km 100...
Les équipes Barloworld et Liberty Seguros mettent alors en route.
Mais voyant que l'écart ne descendait pas assez vite, l'équipe Cofidis (Hartmann, Huguet et Hary) leur prête main forte.
A 40 km de l'arrivée, Monier se joint à eux pour les aider.
L'écart fond trop rapidement et le regroupement général s'éffectue à 20 km de l'arrivée...
Cofidis doit alors rouler encore plus vite afin d'éviter les éventuels contres.

A 10 km de l'arrivée, Fernandez et Mickaël avaient en charge de protéger et de remonter le sprinter de l'équipe Sutton.
Le rythme s'accélère de plus en plus et l'équipe Benfica prend le relais.
A 2 km du but, à la faveur d'un virage à gauche, Sutton se fait enfermer.
Mickaël essaye alors de garder les roues jusqu'à la fin.
Une cassure se produit juste derrière lui (ce qui explique les 14'' d'écart au classement).

Mickaël, grâce à sa 1ère place au sprint intermédiaire, récupère des bonifications, ce qui lui permet de figurer en bonne place au classement général !



Mickaël est en grande forme : il y a longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi bien !!!!
Juste une petite déception pour lui car il n'a pas pu se joindre aux trois hommes échappés... En effet, quand on est en très grande forme, on ne ressent pas le moment où il faut faire le petit effort en plus pour faire la différence (on n'a pas le signal qui permet de savoir tout de suite que la limite de rupture n'est pas loin).


Classement de la 1ère étape :

1     BENITEZ (BENFICA) en 5h12’01’’
32   FERNANDEZ (COFIDIS) à 3’’
36   BUFFAZ (COFIDIS) m.t.
47   MONIER (COFIDIS) à 17’’
53   SUTTON (COFIDIS) m.t.
100 HARTMANN (COFIDIS) m.t.
104 HUGUET (COFIDIS) m.t.
106 VERBRUGGHE (COFIDIS) m.t.
107 HARY (COFIDIS) m.t.

147 coureurs classés

 

Classement général à l'issue de la 1ère étape :

1     BENITEZ (BENFICA) en 5h11’51’’
12   BUFFAZ (COFIDIS)  à 12''
33   FERNANDEZ (COFIDIS) à 13’’
51   MONIER (COFIDIS) à 27’’
57   SUTTON (COFIDIS) m.t.

Repost 0
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 19:18

MILAN - TURIN


Samedi 10 Mars  2007 :      200 km

 

 Les coureurs Cofidis : Buffaz, Fernandez, Hartmann, Huguet, Para Pinto, Verbrugghe, Moreni et Monier

 

Il s'agit d'une course relativement plate sauf vers la fin, où à environ 10 km de l'arrivée, un col comportant 12 km d'ascension est à franchir...

Le vent est favorable (3/4 de dos) pendant  toute  la course, ce qui ne va  favorise pas les échappées.

Durant la partie sans relief, les équipes Milram et Tenax mènent le train devant.

Pendant la 1ère heure de course, 45 km sont parcourus...

A partir du km 140, les tentatives d'échappées commencent.
Au km 145, malgré lui, Mickaël se retrouve échappé en compagnie de deux autres coureurs.
Cette échappée va durer 20 km, mais Mickaël savait qu'elle n'irait pas bien loin à cause du profil à venir (tout plat)...
Il se relève donc (suite à la consigne du directeur sportif) au km 165.

Mickaël faisait parti des coureurs à protéger dans l'équipe Cofidis.
    (autres détails pour le Fan-Club)

Plus le col arrivait, plus cela frottait dangereusement au sein du peloton.
Mickaël a eu beaucoup de mal à garder sa place contrairement à son équipier Moreni.

La moyenne depuis le début est de 47 km/h ...

Et c'est ainsi qu'au pied du col (à 22 km de l'arrivée), il se trouva bien mal placé.
Mickaël fait très vite l'effort dans les premiers lacets afin de remonter sur la tête.
Il bascule cependant juste derrière (environ en 20ème position) un petit groupe de tête.
Les efforts produits au pied du col se sont fait sentir ...

La longue descente à la fois très sinueuse, technique et dangereuse ne permet pas un retour.

Mickaël finit dans un petit groupe avec environ 40" de retard sur le groupe de tête.


Suite de l'article, avec notamment les impressions à chaud de Mickaël, réservée au Fan-Club.


Classement de la course :

1     DI LUCA (LIQUIGAS)   moyenne : 43,8 km/h
6     MORENI (COFIDIS) à 9"
22   FERNADEZ (COFIDIS) à 9"
42   BUFFAZ (COFIDIS) à 44"
56   HARTMANN (COFIDIS) à 48"
105 MONIER (COFIDIS) à 4'11"
110 HUGUET (COFIDIS)
111 VERBRUGGHE (COFIDIS)
127 PARA PINTO (COFIDIS)

 
Repost 0
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 10:13

Entraînement intensif

 

 

Lundi 5 Mars 2007 :

 

 

Entraînement l’après midi (avec Xavier Garcin qui a bien voulu m’accompagner)

 

 

            Après avoir fait 2h le matin soit 70km de réveil musculaire avec Jean Macron (mon entraîneur, qui roule très très bien aussi !), je savais que l’après midi, il me restait à faire ma séance d’intensité. Pour rajouter un peu plus de motivation, Xavier Garcin (mon nouveau réalisateur de blog) m’avait fait part de son envie de venir avec moi l’après midi. Ce n’est pas pour faire les intensités avec moi que sa compagnie m’intéresse mais c’est surtout pour contrôler que je vais jusqu’au bout de ce que je dois faire. En plus, c’est toujours plus motivant pour moi de savoir qu’il y a quelqu’un derrière plutôt que d’être tout seul.

 

            Notre rendez-vous fixé à 14h15 précise sur le Boulevard de Etats-Unis (il est toujours à l’heure), nous voilà parti pour Oullins puis la montée de Chaponost qui nous emmène au pied de la Luère après un petit détour par Messimy afin d’avoir 1h d’échauffement avant le pied du col (cf Carte ci-dessous, réservé fan club).

Après lui avoir souhaité une bonne montée du col, j’ai démarré le Polar avec les intensités préréglées : 8x 30 secondes d’effort et 30 secondes de 30’’ de repos actif. L’effort s’effectue à une intensité cardiaque ne dépassant pas le seuil. A l’issu de cette première série, j’ai vu que j’étais en forme car mon point d’arrivée avait progressé de quelques mètres par rapport à mes meilleurs passages de l’an passé à la veille du Tour de l’Ain. Ensuite, je continue la montée à 10 ou 15 pulsations (pls) sous le seuil pendant 5 minutes avant de rattaquer une autre série de 10x (30’’x30’’). Une nouvelle fois, j’ai repoussé le point d’arrivée d’une vingtaine de mètres tout en veillant à ce que ma fréquence cardiaque ne dépasse pas le seuil.

Nous pouvons d’ailleurs voir le tracé de la fréquence cardiaque durant ces 2 séries d’intervalles, ci-dessous (réservé Fan Club).

 

(photo c

Après avoir enfilé un coupe vent, je suis revenu sur mes pas afin de récupérer Xavier, et ensuite nous avons descendu le col en direction de la Brévenne avant de remonter par le col de Malval pour y faire cette fois une série de 10x 20 secondes d’effort max et 20 secondes de récupération. Cet exercice est très dur car il faut soutenir un effort très proche du maximum. A chaque fois que je rentre dans la phase de repos de 20 secondes, je me demande si je vais pouvoir relancer la machine pour une nouvelle répétition. Finalement, j’ai tenu la barre jusqu’à la fin (suite et fin réservé au Fan Club).

 

Repost 0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 19:23

Tour Cycliste International du Haut-Var


 

 Les coureurs Cofidis : Bessy, Fernandez, Buffaz, Moniern Huguet, Monfort, Zampieri et Moinard

  Dimanche 25 Février 2007 : DRAGUIGNAN-DRAGUIGNAN ( 200 km)




Les coureurs prennent le départ de cette course (comptant pour la coupe de France) sous la pluie. Même si cette pluie va cesser par moments, la route va  rester très humide  toute la journée (beaucoup de projections d'eau sur les coureurs).

Comme à l'accoutumée, beaucoup d'attaques ont lieu dès le départ.
Mickaël avait pris la décision d'être très vigileant et de rester bien placé dans le peloton.
Il réussit ainsi à s'échapper, avec une quinzaine de coureurs, au prix d'un bel effort.
Ce groupe d'échappées arrive au pied de la côte des Marjoris (Tanneron) (GPM du km 62), et grâce à une belle ascension, Mickaël passe en 3ème position au sommet avec une avance de 1'20" sur le peloton (peloton ayant perdu déjà beaucoup d'unités).
Ensuite, trois coureurs de l'équipe Tinkoff (dont Ignatiev double vainqueur d'étape sur le tour méd) faisaient à eux seuls vivre cette échappée de manière impressionnante.
Dans l'ascension du col de Mons (GPM km 90), sous l'impulsion de l'équipe AG2R, le peloton a accéléré l'allure pour revenir à 45" du groupe de tête.
C'est alors que 5 coureurs (dont Voëkler) sortent de ce groupe à mi-col. Cependant, voyant le peloton revenir, Mickaël tente un retour sur ces 5 hommes et à 500m du sommet, mission accomplie, les voilà 6 en tête !!!!!!

Dans le raidar de Callas en compagnie de Halgand
Ces 6 hommes passent le sommet (Mickaël n'a pas la force de faire le GPM) en tête, et comme le peloton marque un temps d'arrêt, Mickaël croit pouvoir aller avec ses compagnons jusqu'au bout...
Mais dans la longue descente, le regroupement a lieu sous l'impulsion des Liquigaz.
Juste avant la jonction,
Leonardo Giordani (Aurum Hotels) part tout seul et à la faveur du ravitaillement, et comptera jusqu'à 3'50" d'avance.
Mickaël va connaître un long passage
difficile mais réussit néanmoins à s'accrocher.
Ensuite, vient la côte des Tuilières (GPM km 160) longue de 2,5km avec 10% (passages à 14%). Mickaël, à son grand étonnement, passe au sommet en 10ème position.
Cependant, après cette brève euphorie, il ne mange pas assez (trop d'agitation dans le peloton) et dans le long faux plat conduisant à l'arrivée, il saute, victime d'une fringale... à seulement 13 km de l'arrivée (500m de la dernière bosse)....
De rage (quand ses forces sont revenues), Mickaël termina la course à fond et a pu, ainsi, finir à seulement 4' du peloton.
C'est un groupe de 10 coureurs qui se présente pour la gagne, et au sprint, Pozzato l'emporte.
Malheureusement, pas de coureurs Cofidis dans ces 10.
Trois coureurs Cofidis finissent juste après dans le peloton très fortement allégé.

Mickaël s'en veut énormément à cause de sa fringale.
Il a été félicité par ses dirigeants (Boyer, Marie et Quilfen) ainsi que par ses coéquipiers pour sa belle course devant !
Sa forme est excellente en ce début de saison...

Classement :
1 POZZATO (Liquigas)
17 FERNANDEZ (Cofidis)
25 MONFORT (Cofidis)
41 MOINARD (Cofidis)
47 BUFFAZ (Cofidis)
54 BESSY (Cofidis)
55 MONIER (Cofidis)
76 ZAMPIERI (Cofidis)
99 HUGUET (Cofidis)


Cofidis est 4ème au classement de la coupe de France par équipe.

Repost 0
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 15:52
Préparation pour le Tour Méditerranéen
 
Vendredi 9 février 2007 :
 
Entraînement derrière derny avec Marc Pacheco
 

Je vais vous faire vivre en quelques mots un entraînement derrière derny qui achève une longue préparation pour le Tour Méditerranéen.

 

            Tout d’abord, le planning :

 
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Matin :
 45km, réveil musculaire
Après midi :
 80km avec 2 série de 8x 30sec effort – 30sec repos
Repos

180km en endurance avec des bosses (2000 m de dénivelé)

Repos forcé car trop de pluie pour faire du derrière moto

150km, dont 80km derrière moto 50,6km/h

 
Samedi
Dimanche
120km avec 150m de dénivelé

80km avec une séance de PMA 2 séries de 8x (30*30)

 

            Voilà le carnet d’entraînement de cette semaine précédant le Tour méd. Vous pouvez constater que d’une manière générale le nombre de kilomètres sur la semaine n’est pas énorme, mais c’est parce qu’il fallait privilégier le travail intensif. C’est sur les conseils de mon entraîneur, Jean Macron et de Marc Pacheco, mon entraîneur derny, que nous avons organisé cette semaine. Vous pouvez voir ci-dessous une photo qui montre notre collaboration. En la regardant, vous pouvez facilement vous rendre compte que notre collaboration dure depuis un certain temps !!! Depuis plus de 5 ans…

 
 

            Pour une sortie de ce type, il faut un échauffement. Pour cela, je suis parti 2h30 avant mon rendez-vous avec Marc à St Bonnet de Mure. Durant ces 2h30, je commence par faire 1h relativement tranquille et dans la dernière heure et demie, je fais des accélérations sur 3mn afin de faire monter le cœur, comme pour lui faire comprendre qu’il faut qu’il se prépare à souffrir !!

             Après avoir rejoint Marc, nous nous sommes lancés sur un parcours vallonné autour de St Bonnet. (Détail et carte réservés au Fan Club)
 
              Après un départ tranquille pour reprendre nos marques, me revoilà parti pour 1h30 de souffrance. Je parle de souffrance car c’est un exercice qui demande beaucoup d’implication personnelle et de volonté, car maintenir un niveau de fréquence cardiaque proche de son maximum pendant aussi longtemps est extrêmement dur. Un tel travail à ce niveau de fréquence cardiaque empoisonne le corps d’acide lactique, ce qui provoque l’arrêt de l’effort, mais ce travail consiste à repousser cette barrière. Voilà toute la difficulté de l’entraînement : repousser les barrières. Et je pense que derrière derny, il est beaucoup plus facile de se motiver pour aller plus loin que tout seul ! (la présentation de la courbe cardiaque et le reste est réservé au Fan club)
Repost 0
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 18:10
Interview de Mickaël à l'issue du Tour Méditerranéen

Repost 0
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 13:13

Remerciement

 

Lundi 19 Février 2007 :

 

Du joli travail !

 

 

           Un grand merci à Xavier Garcin qui vous a fait vivre pratiquement en directe cette première course de l'année ; le Tour Med.

 

Cet article me permet aussi de vérifier que les abonnés au blog reçoivent de nouveau le message d'avertissement de la création d'un nouvel article. Merci de me mettre un commentaire la dessus si c'est bien le cas.

Repost 0
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 12:00

Tour Méditerranéen


 

 Les coureurs Cofidis : Chavanel, Auge, Duclos Lassale, Farrar, Moinard, Buffaz, Bessy et Sutton

 

Dimanche 18 Février 2007 : Etape 6 : DOLCEACQUA -  SANREMO  ( 122 km)


Aujourd'hui, le froid est présent. Le début de l'étape a failli être annulé car au sommet du 1er col, la neige a fait son apparition...
Après à peine 10 km, les coureurs atteignent le pied du premier col de 1ère catégorie comportant pas moins de 12 km d'ascension.
L'équipe Caisse d'Epargne imprime alors une très vive allure au peloton durant cette ascension, cependant les attaques sont nombreuses.
A mi-col, il ne reste déjà plus que 40 coureurs à l'avant dont Mickaël.
A 5 km du sommet, sur une partie très raide, Sylvain Chavanel en profite pour s'échapper du groupe de tête.
Les coureurs trouvent de la neige au sommet du col...
La descente s'effectue dans un froid glacial (Mickaël en a beaucoup souffert).
Les 25 derniers kilomètres de l'étape sont identiques au final du Milan-San Remo.
Il faut donc gravir le deuxième col de la journée ce que fait bien Mickaël, toujours bien placé. Chavanel est repris par ce groupe au sommet du col.
Vers la fin de la descente, un coureur, situé juste quelques mètres devant Mickaël, loupe un virage et chute violemment contre la barrière de sécurité. Mickaël réussit de justesse à le contourner mais, marqué par cet accident, il perd du temps dans la suite de cette descente. Il laisse ainsi filer l'avant-garde de la course.
C'est ensuite, parmi un groupe de 20 coureurs, qu'il escalade le Pogio tranquillement pour en finir avec cette étape et ce tour.

Il a appris par la suite que les coureurs du groupe qui étaient derrière lui lors de la chute, avaient vu ce coureur étalé dans une marre de sang.
Mickaël a eu de la chance sur ce coup !

Mickaël était bien aujourd'hui (beaucoup mieux qu'hier) malgré un début d'étape très dur à cause du froid.

Classement de l'étape :
1 LORENZETTO (MILRAM)
40 CHAVANEL (COFIDIS) à 10"
42 MOINARD (COFIDIS) à 22"
65 BUFFAZ (COFIDIS) à 6'21"
71 DUCLOS LASSALE (COFIDIS) à 6'21"
75 AUGE (COFIDIS) à 6'21"
80 BESSY (COFIDIS) à 6'21"
abandon de SUTTON (COFIDIS)


Classement général de la montagne :
1 MOINARD AMAEL (COFIDIS) 35 pts
2 BUFFAZ MICKAEL (CODFIDIS) 17 pts
3 NOCENTINI (AG2R) 15 pts
4 BESSY FREDERIC (COFIDIS) 13 pts

Classement général :
1 GUTTIEREZ (CAISSE d'EPARGNE)
25 CHAVANEL (COFIDIS) à 5'04"
37 MOINARD (COFIDIS) à 8'09"
56 BUFFAZ (COFIDIS) à 15'50"
63 BESSY (COFIDIS) à 18'53"
67 DUCLOS LASSALE (COFIDIS) à 19'37"
80 AUGE (COFIDIS) à 26'05"






Repost 0