Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 16:30

Repas du Fan Club

 

Samedi 10 Novembre 2007 :

 

Salle des Fêtes de Chevry (01) à 19h30:

 

 

 

 

Dernière semaine pour réserver votre place pour la soirée dansante du Fan Club.

16€ pour les adhérents, 20€ pour les non adhérents, 10€ pour les enfants.

 

 

 

Mickaël compte sur votre présence pour partager un bon moment autour d’un repas bien arrosé !! Derniers écarts avant la reprise de l’entraînement.

Il profitera de ce moment privilégié pour revenir sur les temps forts de sa saison et aussi répondre à toutes vos questions.

 

 

 

(réservation au 04.50.41.04.94)

PS: cette soirée sera précédée de l'assemblée générale du "Fan Club" à 17h45 dans la même salle

Repost 0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 19:44

3ème GENTLEMAN DES MURES

  

Les résultats sont en ligne !


cliquer ici pour voir le classement scratch



Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 19:57

3ème GENTLEMAN DES MURES

  


Mickaël organise avec l'ECM une épreuve ouverte aux licenciés et aux non-licenciés
le SAMEDI 20 OCTOBRE 2007

cliquer ici pour voir l'affiche
cliquer ici pour le bulletin d'inscription
cliquer ici pour l'inscription en ligne


Repost 0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 21:19

Grand Prix d'ISBERGUES


Dimanche 23 Septembre 2007 :  201 km,  moyenne : 40 km/h

Les coureurs Cofidis : Buffaz,  Farrar, Huguet, Moinard, Scheirlinkx, Sutton, Valentin et Verbrugghe.

Pour une fois, le peloton est parti tranquille pendant 25km. Sur les 4 petits tours de circuit du départ, Mickaël a pu sereinement poser pour l'objectif expérimenté de Delphine Pinget (photographe officiel du Fan Club).

Ce départ tranquille fut orchestré par Nico Matan (à droite de Mickaël), qui voulait savourer sa dernière course en France avant de mettre un terme à sa carrière.

Au kilomètre 26, le « train de sénateur » fut rompu par une attaque d'un coureur de l'équipe de Lituanie. Et voilà la course changea complètement d'état d'esprit. La concentration intense vint dominer les débats de cette avant dernière manche de coupe de France. En effet Cofidis, à deux points du Crédit Agricole espérait bien marquer des points sur ce parcours exigeant.

Comme à son habitude, Mickaël gardait les avant-postes du peloton pour filtrer les attaques. Très vite il s'est rendu compte que la nervosité de l'ensemble et le parcours n'allaient pas permettre à une échappée de pouvoir prendre le large. A partir de ce moment, il se mit entièrement au service des 2 sprinters maison, Sutton et Farrar pour les aider à garder leurs places à l'avant et à les protéger du vent de côté qui venait étirer le peloton de temps en temps.

 

Cette année, Isbergues se résuma donc à une course d'usure où à chacune des bosses du circuit, le peloton perdait des éléments. Dans les premières bosses, Mickaël se sentait bien et était toujours bien placé. Mais ensuite, sur un coup de bordure Mickaël dû faire un effort violent pour remonter Sutton mal placé. Le temps de récupéré il s'est retrouvé à l'arrière du peloton au pied d'une bosse raide. Il fit bien l'effort de remonter une vingtaine de gars, mais au sommet il se retrouva dans une petite cassure et il ne pu recoller au peloton.

A ce moment là, il était vraiment déçu de se faire piéger ainsi et ce fut pire après l'arrivée lorsqu'il apprit qu'aucun de ses coéquipiers n'avait pu se placer dans les premières places.

Cofidis perd ainsi toutes ses chances de remporter le classement par équipe de la Coupe de France...

 

 

Repost 0
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 21:01

Circuit de la SOMME


Vendredi 21 Septembre 2007 :  210 km,  moyenne : 44 km/h

Les coureurs Cofidis : Bessy, Buffaz,  Duclos-Lassalle, El-Fares, Farrar, Hartmann, Sutton et Valentin.


Sur cette course pas grand-chose à dire...
C’est parti très vite pendant 2 heures, plus de
47 km/h à la fin de la 2ème heure.
Au bout de 15km, Mickaël et Hervé Duclos-Lassalle se sont retrouvés dans une échappée de 15 coureurs. Mickaël avait bien senti le bon coup puisqu’ils sont restés une vingtaine de kilomètre à l’avant avec un maximum de 45’’. Mais sous l’impulsion du crédit agricole; le regroupement eu lieu au kilomètre 55.


Le peloton évoluait ensuite que par des attaques successives. Tout cela était très éprouvant pour les organismes, surtout celui de Mickaël et Fred Bessy qui enchaînent les course depuis 1 semaine...

Finalement, sur un coup de bordure organisé par la FDJeux, et Bouygues, un groupe de 25 coureurs avec Tyler Farar de Cofidis semblait s’envoler vers la victoire. C’était sans compter sur  le travail des AG2R  qui ont réussi à opérer jonction. A peine le retour effectué qu’un groupe de 11 coureurs avec Hartman de cofidis est sorti dans une bosse. Et là, il ne faisait plus aucun doute que c’était le bon coup, enfin !!

Il y eu ensuite quelques groupes qui ont tentés de partir en « chasse patate », mais sans jamais pouvoir revenir sur la tête.

A l’arrivée, Riblon l’emporte et Mickaël arrive dans le peloton 3’ après.

 

Repost 0
20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 07:36

Grand Prix de WALLONIE



Mercredi 19 Septembre 2007 :  207 km,  moyenne : 40.5 km/h

 

Les coureurs Cofidis : Bessy, Buffaz,  El-Fares, Huguet, Moinard, Scheirlinckx, Sutton et Verbrugghe.


Bessy, El-Fares et Mickaël ont été désignés afin d'aller dans tous les coups en début d'étape (seulement 3 à jouer le jeu, c'est peu...).

Au bout de 20 km, un coureur a eu un bon de sortie du peloton et il a compté jusqu'à 10' d'avance.
Derrière, le peloton est conduit par les Quickstep et les Lotto à allure modérée.
Ainsi, les 4 premières bosses se montent plus facilement que d'habitude.



C'est donc un gros peloton (fait rare sur cette course) qui se présente dans la 2ème moitié de cette course.
Dès l'entamme des 4 dernières bosses (à - de 50 km de l'arrivée), Mickaël et toute l'équipe Cofidis tenaient les premiers rôles du peloton.
Au sommet de l'avant dernière bosse, ils étaient encore 5 de l'équipe Cofidis (dont Mickaël et Sutton) bien placés.
C'est à ce moment là que Mickaël pris la décision de rouler pour maintenir l'écart avec les 4 échappées (10 s d'avance).
A 5 km de l'arrivée, Mickaël s'écarte, à bout de souffle.
Il monte les 3 derniers km à sa main (montée de la Citadelle).
Pendant ce temps, Chris Sutton ne termine qu'à la 10ème place.

Mickaël est très déçu car ses coéquipiers se sont fait aussi lâcher (il n'étaient pas mieux que lui) et que surtout personne ne lui a dit "je ne suis pas bien, je vais rouler en tête pour t'aider...". Bref, un certain manque de communication en cette fin de saison.
Il espère qu'il ne sera pas de même pour la dernière coupe de France dimanche : l'équipe doit marquer le maximum de points !

Néanmoins, Mickaël a bien fini cette course (au départ, pas la grande forme) qui lui convient bien avec ses bosses à répétition.

Repost 0
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 18:26

Grand Prix de FOURMIES



Dimanche 16 Septembre 2007 :  198 km,  moyenne : 42 km/h

Les coureurs Cofidis : Bessy, Wiggins, Sutton, Huguet, Villa, Taramae, et Buffaz

Dès le départ une échappée de 14 coureurs avec Yann Huguet. Donc jusque là ce fut un très bon départ pour l’équipe Cofidis. Cependant, les Barloworld et Tenax, non représentées à l’avant, ont roulé pour maintenir l’écart en dessus de 1’30 et ensuite pour rentrer au kilomètre 90. Ensuite, il y eut beaucoup de contres, Mickaël et Fred Bessy ont été très actifs pour essayer de représenter les Cofidis dans tous les coups.

Au kilomètre 100, au ravito, Mickaël a perdu quelques places dans le peloton pour récupérer sa musette et le peloton s’est retrouvé sur une toute petite route. Les attaques ont tout de suite repris à l’avant et ont provoqué instantanément une cassure de 50 hommes avec un seul coureur Cofidis, Fred Bessy. Comme toutes les équipes étaient bien représentées à l’avant, le peloton a complètement coupé son effort. Ils ont même tous abandonné au passage de la ligne d’arrivée (km 150), ne laissant plus que 50 coureurs en course. Mickaël était très déçu de sa course mais en se disant que sur ce coup il n’aurait pas pu faire mieux.

Pour l’instant, la forme est là et il se concentre sur le GP de Wallonie Mercredi, une course difficile qui lui a souvent convenu.

Repost 0
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 18:20

PARIS - BRUXELLES



Samedi 15 Septembre 2007 :  240 km,  moyenne : 44 km/h

Les coureurs Cofidis : Bessy, Wiggins, Sutton, Huguet, Villa, Taramae, et Buffaz


C’est sur les chapeaux de roue que cette course est partie; sans doute aidé par un vent légèrement favorable, de nombreuses attaques se succédèrent sans pour autant prendre une avance significative. Chez Cofidis, les plus actifs en ce début de course furent les stagiaires Taramae et Villa ainsi que Mickaël. C’est seulement au bout de 65km qu’une cassure dans le peloton propulsa 45 coureurs à l’avant avec rapidement 40’’ d’avance. Avec seulement Mickaël comme représentant de la Cofidis, ses coéquipiers ont dû rouler derrière avec Rabobank pour faire la jonction au plus vite.

Peu après la jonction, un groupe de 4 coureurs (dont Steegmans, grand favori) ont trouvé l’ouverture. Les équipes non représentées comme FDJeux, Barloworld ont pris la chasse en main. Les quatre ont été repris à 20 km de l’arrivée.

Ensuite, ce fut la bagarre pour rester placé à l’avant du peloton. Mickaël connaissait bien le final pour l’avoir fait l’an passé, il savait que les 15 derniers kilomètres étaient très tourmentés avec des virages, des montées, des ronds-points et des petites routes ; de sorte que la position acquise à 15km de l’arrivée pouvait être vraisemblablement la même qu’à l’arrivée. En remontant pour se placer, il emmena dans son sillage Chris Sutton le sprinter de l’équipe. Au bout du compte, Mickaël fut le seul à pouvoir encadrer Chris dans ces derniers kilomètres, et selon lui « avec un coureur de l’équipe en plus, il aurait sans doute pu mieux faire qu’une dixième place ».

Mickaël a dû prendre la tête du peloton à 3 km de l’arrivée ce qui fait qu’il ne put déclencher le sprint au kilomètre, afin de favoriser les qualités de Chris qui aime les sprints lancés à grande vitesse.

Mickaël termine vers la 30ième place.

 


Repost 0
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 20:46

TOUR DU POITOU CHARENTES

3ème étape Jeudi 30 Août : Mickaël a beaucoup roulé, Chris Sutton conserve le maillot. C'est Sébastien Chavanel qui gagne au sprint.

CLM Vendredi 31 Août Matin : Mickaël était tellement mal, qu'il a été à la limite des délais.

4ème étape Vendredi 31 Août Après-midi : Abandon rapide de Mickaël sur les conseils du Directeur Sportif.

Samedi 1er septembre : journée de repos avant le grand prix de PLOUAY dimanche. Mickaël était tellement fatigué qu'il a dormi jusqu'à 11h30 du matin, du jamais vu pour un lève tôt !!!!

 

Repost 0
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 18:42

Tour du Poitou Charentes

2ème étape

 

Les coureurs COFIDIS : BUFFAZ, SUTTON, MOINARD, HUGET, BESSY, WINGINS,

Mercredi 29 Août 2007  -  172 km - 41 km/h de moyenne

L'effet marquant de la journée était le vent. Dès le départ, ils ont essayé de contrôler la course pour protéger leur leader mais rapidement ils se sont trouvé submergé. Mickaël s'est retrouvé dans la troisième bordure (sur au moins 8) mais heureusement Chris Sutton a intégré la 1ère. Derrière Mickaël  a roulé pour faire en sorte de regrouper la bordure 2 et 3. A ce moment le peloton ainsi formé ne compta déjà plus qu'une soixantaine d'éléments.

Ils auraient bien aimé que l'échappé (de 15 coureurs) ou se trouvait Chris puisse prendre le large mais des équipes non représentées à l'avant ont roulé; Ce manège a quand même duré 100 km à cause du vent de côté violent. Le peloton perdait sans cesse des courreurs dont F. Bessy et leur stagiaire.

Une fois une partie de l'échappée reprise dont Chris, il a fallu que Bradley Wingins et Mickaël roule car à l'avant il restait encore 1 coureur placé à moins de 10 secondes. A 5 km de l'arrivée, ils ont réussi à boucher les 2 minutes de retard. A l'arrivée c'est un biélorusse de Roubaix qui gagne et Chris Sutton conserve le maillot.

Mickaël a eu les félicitations de l'équipe pour son travail fourni.

PS : Finalement hier après vérification, mickael était bien 2ème au classement du meilleur grimpeur. Il n'y a pas eu d'erreur.

Repost 0