Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 22:17

Tour d'Italie - 9

 

Lundi 17 Mai 2010

 

Frosinone - Cava de' Tirreni, 187 km

 

La bonne nouvelle du jour c'est que ca va mieux au niveau des douleurs à l'épaule. Plus besoin de se faire aider pour ravitailler et il a pu également aller chercher des bidons à la voiture. Il a certes encore un peu mal mais ce n'est plus préoccupant.

La mauvaise, c'est que la pluie a fait son grand retour... Ils ont passé une vraie mauvaise journée.

 

Il était déçu d'avoir raté la bonne, surtout que les sensations étaient plutôt pas mal au début. Dès le départ, il est attentif, mais au moment où 5 coureurs partent, c'est son équipier Julien Fouchard qui y va. Lors d'une petite côte quelques kms après, alors qu'Ignatiev mène un train d'enfer, il va se faire irrémédiablement distancer avec un autre coureur. Les 4 restant (Barry, Cheula, Stamsnijder et donc Ignatiev) vont faire la journée devant, mais seront repris dans le final.


Il n'y a pas eu de véritable repos car les HTC ne voulaient pas laisser trop de temps à ce groupe. A un moment, ça a même été la panique quand ils se sont mis à rouler et que l'écart a continué à grimper... Ignatiev faisait encore un numéro devant.


Ça c'est quand même un peu calmé quand les fuyards ont décidé de lever un peu le pied et le peloton en a fait de même.


En plus de la pluie, les coureurs doivent faire avec les routes chaotiques du sud de l'Italie...


La fin de l'étape était délicate. Il y a eu beaucoup de cassures. Mickaël s'est fait une bonne frayeur en mettant le vélo en travers sur une relance (trop de puissance! ). Le temps de se remettre comme il faut, il a plafonné pour revenir dans les roues et s'est résolu à se relever pour prendre un groupe de lâchés. Comme d'habitude, il a retrouvé Pozzovivo et ses coéquipiers.

 

A l'avant, le final est avalé à toute allure et le sprint complètement décousu (attaque de Bertogliati, puis de Vinokourov et Evans alors que c'était plat !) va se terminer sur la victoire d'un HTC... Matthew Goss qui était normalement la 2è carte de l'équipe après Greipel. Pozzato et Farrar complètent le podium.

A noter que l'étape a été bouclée à la vitesse moyenne impressionnante de 45,2 km/h.

Leonardo Duque est venu frotter devant dans le final et termine 11è.

 

Les Cofidis :

11. Leonardo Duque (peloton)

134. Julien Fouchard (+ 6'12")

146. Mick (+ 7'36")

148. Kalle Kriit (mt)

149. Damien Monier (mt)

171.Nico Sijmens (mt)

174. David Moncoutié (+ 11'05")

175. Rémi Cusin (mt)

177. Guillaume Blot (mt)

 

 

Demain, le peloton va traverser en large la botte pour passer du côté méditerranéen au côté adriatique.

Il y aura tout de même 230 km.

Au lendemain d'une journée difficile et à la veille d'une étape marathon vallonnée de 262 km, est-ce que le peloton va laisser une échappée fleuve ?

Côté météo, c'est enfin le retour du beau (mais pas pour longtemps d'après les prévisions...)

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_10new_600.jpg




Repost 0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 20:11

Tour d'Italie - 8

 

Dimanche 16  Mai 2010

 

Chianciano Terme - Monte Terminillo, 189  km (montagne)

 

Mickaël termine 71è dans un grupetto d'une trentaine de coureurs à 12' du vainqueur. La journée n'a pourtant pas été facile avec de fortes douleurs à l'épaule suite à la chute de la veille.

 

Il n'est d'ailleurs pas très optimiste pour la suite car il prend des décontrants et des anti-douleurs, mais en contre-partie, il pense que cela va fortement perturber sa récupération musculaire.

 

Aujourd'hui, il était dispensé d'aller chercher des bidons à la voiture et il avait même un assistant de luxe en la personne de Leonardo Duque qui lui prenait ses barres dans la poche pour le ravitailler.


Après 1h30/2h, cela allait un peu mieux grâce aux médicaments.

 

L'équipe Lotto a décroché le gros lot aujourd'hui en mettant en route dès le départ pour empêcher toute tentative d'échappée et assurer les 3 maigres points de la montagne pour consolider le maillot de Lloyd. La conséquence, c'est qu'après 47 bornes de course, le peloton était déjà séparé en 2 : 100 devant et 90 derrière. Mickaël a sauté à 500 m du sommet. Derrière, le pauvre Guillaume Blot avait sauté dès le pied du col au plus mauvais moment si l'on peut dire. En effet, le deuxième peloton a chassé fort pour rentrer sur le premier, et la jonction s'est opérée après 20 km environ.

Ce n'est qu'au km 100 que la bonne est partie, ce qui a provoqué un gros ralentissement dans le peloton et Guillaume a pu rentrer 5 km après.

 

David Moncoutié représentait Cofidis à l'avant, et pouvait légitimement espérer la victoire d'étape, même si de nombreux bons grimpeurs l'accompagnaient. Malheureusement, il a été transit par le froid et ses muscles ne répondaient plus comme il l'espérait. On a pu le voir encore jouer la gagne à une douzaine de km de l'arrivée, mais il n'a pas pu répondre aux attaques du danois Chris-Anker Sörensen le vainqueur du jour.

Pour finir, il se fera reprendre par le groupe de tête puis distancer.

 

Mickaël s'est bien replacé avant le pied de la montée finale, puis il a perdu petit à petit des places pour trouver un groupe à son allure.

 

Note positive pour le peloton, c'était un des premiers jours sans pluie ou presque (quelques gouttes dans la montée du GPM) !

 

Après l'étape, les coureurs ont eu un peu moins de 2h de transfert jusqu'à Rome. Mickaël qui est arrivé le premier à l'hôtel a été massé tout de suite à 20h30, mais les derniers ne termineront pas avant 23h.

Il vous remercie pour les messages d'encouragements. Pour le moment, il n'a pas accès à internet : soit il n'y en a pas dans les hôtels, soit il faut payer 12€ l'heure de connexion...

 

 

Les Cofidis :

45. David Moncoutié (+3'58")

71. Mick (+12'23")

85. Kalle Kriit (mt)

96. Damien Monier (+17'09")

97. Leonardo Duque (mt)

104. Rémi Cusin (+17'55")

123. Julien Fouchard (mt)

137. Nico Sijmens (mt)

172. Guillaume Blot (+23'00")

 

Demain, 187 km de plat entre Frosinone et Cava de' Tirreni. Le parcours longe tout le temps l'autoroute qui relie Rome à Naples. Espérons que ce soit une vrai étape de transition et que le vent annoncé de côté ne provoque pas une course de mouvements.

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_09new_600.jpg


Repost 0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 21:31

Tour d'Italie - 7

 

Samedi 15  Mai 2010

 

 Carrara - Montalcino, 220  km

 

Journée noire pour Mickaël avec une grosse frayeur au km 140. Heureusement, il a pu se relever et a terminé l'étape.

 

Les conditions ont été épouvantables aujourd'hui sur le Giro. Le vent de dos a favorisé un début de course très rapide. Les coureurs ont roulé plus de 52 km la première heure de course !

Mickaël avait été attentif et savait que l'entrée dans Pise (après 54 km environ) ainsi que la traversée de la ville serait sinueuse. Il se dit qu'après autant de temps à cette allure, la bonne échappée pourrait enfin partir ici.


Quelques kilomètres avant, il se place donc devant et comme prévu, ça relance plein pot, enchainements de virages à toute allure, ronds-points et dos d'ânes, ilôts... Il faut de bons réflexes pour ne pas perdre les roues. Le peloton s'étire petit à petit, puis des coureurs arrivent à partir. Rémi Cusin attaque à son tour et juste après Mickaël voit le maillot blanc (Agnoli de Liquigas, 3è du général) partir ; alors il tente de prendre sa roue mais le tempo est trop soutenu donc il doit se résoudre à laisser filer mais heureusement trois coureurs le reprennent plus loin. Ce sont les derniers qui vont rentrer sur l'échappée. 2 Cofidis devant, c'est plutôt pas mal, mais derrière le peloton est loin d'abdiquer !

Ils sont 20 devant, mais Lampre et Katusha ne l'entendent pas de cette oreille. Leur avance culminera à 40" puis après 20 km, ils sont repris. C'est à ce moment que Rick Flens et Nicki Sörensen partent et cette fois le peloton laisse faire.

 

Avec le froid et la pluie, beaucoup de coureurs vont chercher la veste Gore-Tex qui sera gardée jusqu'à l'arrivée pour la plupart.

 

Arrive cette petite descente et un ralentissement dans le peloton. Jusqu'à ce moment, Mickaël se sent encore bien et il est d'ailleurs encore bien placé dans le peloton au moment où se produit la chute. Il voit un ralentissement un peu devant lui et avait de la marge pour freiner, mais il a eu beau appuyer sur les freins, c'est comme si rien ne s'était passé... Souvent quand il pleut, les flancs des jantes sont pleins d'eau et il faut l'évacuer avant que les patins appuyent réellement sur la surface de freinage. Mais ici, pas moyen de faire partir l'eau... Résultat, il a du zigzgaguer un peu pour éviter des coureurs, mais forcément il n'a pas pu tourner dans le virage et s'est retrouvé projeté en contre-bas.

Il a quand même évité un arbre, fait une cabriole et atterri dans un fossé puis est tombé dans le champ...


Lorsqu'il s'est relevé, il a regardé le trou dans lequel il était tombé et à moins d'1 mètre près, il prenait un rocher ! Un peu de chance, si l'on peut dire, dans son malheur.

Une bonne minute s'est écoulée pour qu'il reprenne ses esprits. Son arcade sourcillière est touchée, mais il peut repartir. L'allure à ce moment-là, était tout sauf tranquille, donc impossible de rentrer sur le peloton.

 

Le "sauveur" de Mickaël s'appelle encore une fois Pozzovivo (déjà à l'étape 3) qui se fait distancer et est attendu par quelques coéquipiers. Il va pouvoir revenir, grâce à leur travail, sur le grupetto qui se forme plus loin

 

La fin n'est plus que souffrance avec l'arcade qui saigne encore régulièrement et le sang qui dégouline en gênant parfois la visiblité. Sans compter que le final est redoutable avec d'incessantes montées/descentes et les fameux chemins en gravier... Le foklo à l'italienne dans toute sa splendeur.

Pour beaucoup de coureurs, c'est tout simplement inadmissible que le parcours emprunte ce genre de routes dans un grand tour. Les déclarations du directeur de course sont optimistes en disant que les coureurs ont appréciés, mais il n'en est rien. Ceux qui ont pu voir l'étape à la télévision, ont pu se rendre compte de la difficulté de l'exercice.

Quand on met bout à bout la qualité des hôtels, les transferts et le parcours "spectacle", cela commence à faire beaucoup.

 

Classement :

1. Evans

2. Cunego (+2")

3. Vinokourov (mt)

...

25. Hubert Dupont (+3'06")

...

59. Rémi Cusin (+11'12")

101. Leonardo Duque (+20'34")

122. Kalle Kriit (+24'10")

137. Mickaël (+24'16")

138. Nico Sijmens (mt)

163. Damien Monier (+24'27")

164. Guillaume Blot (mt)

172. David Moncoutié (+24'39")

188. Julien Fouchard (+25'46")

 

Demain, 189 km avec arrivée en altitude. Le départ sera donné de Chianciano Terme, mais il ne sera pas question de se relaxer aux bains. Le parcours est fort accidenté toute la journée, et surtout il faudra escalader le Monte Terminillo : 16 km à 7.3 % (passages max à 12 %)

La météo s'annonce un peu meilleure qu'aujourd'hui, mais la pluie devrait quand même être présente.

 

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_08new_600.jpg

Repost 0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 07:39

Tour d'Italie - 6

 

Vendredi 14  Mai 2010

 

Fidenza  - Marina di Carrara, 172 km

 

Début d'étape difficile hier pour Mickaël. Le profil tout plat, le fort vent de face et la pluie font que seuls les plus costauds peuvent prendre les échappées. Dans le peloton, des chutes se produisent et au total 3 coureur Cofidis se retrouvent à terre...

Les Liquigas ne laissent d'ailleurs aucune chance aux tentatives qui ne vont pas cesser pendant un peu plus d'une heure... jusqu'à ce que le maillot rose Nibali s'arrête satisfaire un besoin naturel et les 2 fuyards du moment Bertogliati et Lloyd obtiennent un bon de sortie. Ces deux-là iront au bout et c'est le petit australien Matthew Lloyd qui se montrera le plus fort en lâchant son compagnon de route dans la dernière côte.

 

La suite est meilleure pour Mickaël qui tient bon dans les bosses... jusqu'au sommet de la dernière. Le peloton est à ce moment très étiré et l'on voit d'ailleurs à la télé que les premiers relancent à bloc dès le sommet franchi. Il était déjà limite dans les derniers hectomètres, mais il est cuit au moment de basculer et ne peut pas suivre les 5/6 avec qui il se trouve et qui vont réussir à boucher les quelques mètres qui les séparent du peloton. Il n'y avait rien à gagner à rester dans le peloton, mais il voulait s'accrocher par "fierté", donc il est quand même déçu.

Il termine 91è, tout seul entre le peloton et des groupes de lâchés. Il y en a tout de même 100 derrière.

 

Les autres Cofidis :

Duque, 13è

Kriit, 37è

Monier, 66è

 

Aujourd'hui, les coureurs vont traverser la Toscane. L'étape s'annonce particulièrement éprouvante : 222 km avec une première partie plate le long de la mer, un passage à Pise (il ne faudra pas être en travers...) et ensuite les 100 derniers kilomètres plus difficiles à travers les petites routes vallonnées de la province de Sienne. Ils emprunteront dans le final des petits chemins en gravier !

En temps normal, la traversée de cette région aurait été presque idyllique, mais la météo annoncée ne présage rien de bon : de la pluie et surtout une température de 13°C au départ qui devrait dégringoler à 6°C au niveau de l'arrivée...

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_07new_600.jpg

Repost 0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 20:29

Tour d'Italie - 5

 

Jeudi 13 Mai 2010

 

Novara - Novi Ligure, 162 km

 

 

Cofidis ne passe pas loin de la victoire d'étape avec le néo-pro Fouchard qui termine 2è de l'étape.

Mickaël s'est senti nettement mieux aujourd'hui. Au briefing ce matin, les choses étaient claires : après 4 jours discrets, il fallait se montrer, d'autant plus que c'était sur le papier la première journée où il y avait moyen qu'une échappée prenne un peu plus de temps car les premières étapes ont créé de sérieux écarts.

Les Cofidis désignés pour tenter de prendre l'échappée matinale étaient Cusin, Fouchard, Blot et Mickaël.

 

C'est au 25è kilomètre qu'un groupe prend un peu d'avance avec Voss (Milram, porteur du maillot vert de meilleur grimpeur), Arashiro (BBox Bouygues), Pineau (Quickstep) et donc Julien Fouchard pour Cofidis.

Les 4 s'entendent bien et décident -une fois l'écart définitivement creusé- de ne pas trop forcer l'allure pour préserver des forces. Ainsi l'écart n'est jamais monté au-dessus des 5 minutes ce qui fait plutôt peu.

A moins de 25 kms de l'arrivée, ils perdent Voss qui ne peut plus suivre et a déjà atteint son objectif de prendre des points pour sauver son maillot qui ne tenait qu'à un fil.

 

Une bonne pluie a fait son apparition pendant la course avec donc défilé vers les voitures pour aller récupérer et distribuer les k-way. Puis plus tard défilé en sens inverse pour le ramener...

 

Le final sera plutôt à suspens avec un peloton qui roule à bloc (Sky, Columbia, Lampre...) mais le trio s'entend à merveille et surtout ils sont vraiment efficaces.

A moins de 3 km, les choses semblent pourtant entendues, Arashiro se retourne et voit le peloton plus très loin derrière. Il va profiter d'une toute petite bosse pour partir seul à un peu plus d'un kilomètre mais Pineau puis Fouchard s'accrochent. En temps normal, le regroupement aurait provoqué une hésitation fatale, mais à la surprise générale, le Japonais continue son effort, emmène ses compagnons et va même jusqu'à lancer le sprint... Il se fera déborder facilement et Pineau, un peu plus fort, résiste au retour du jeune Cofidis.

 

Ce dernier après coup était vraiment déçu de ne pas avoir gagné mais arriver déjà à ce niveau de performance en première année professionnelle n'est pas rien ; c'est en tout cas prometteur.

 

Quant à Mickaël, revigoré, il va essayer d'intégrer une échappée les prochains jours.

 

Demain, c'est une étape de 172 km assez vallonnée qui sera au programme. Le départ sera donné de Fidenza (à l'est de Parme) et l'arrivée jugée à Marina di Carra, petite station balnéaire à la limite entre la Toscane et la Ligurie. Il y aura 3 GPM.

 

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_06new_600.jpg


Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 22:16

Tour d'Italie - 4

 

Mercredi 12 Mai 2010

 

Savigliano - Cunego, 33 km, CLM / équipe

 

Après un échauffement sous un grand soleil, l'orage s'est invité juste après le départ de l'équipe qui a parcouru les 10 premiers kilomètres sous une forte pluie.

Vers le cinquième km, l'équipe perd Guillaume Blot sur incident mécanique... Ils auraient dû l'attendre mais ça n'a pas été fait et c'est à 8 qu'ils ont parcouru les 28 derniers kilomètres.

 

Mickaël a trouvé que l'équipe a été bien homogène. Monier, Fouchard et Cusin ont pris des relais un peu plus longs et ont bien tiré l'équipe.

Il a quand même eu du mal sur la fin et a dû laisser plusieurs fois son tour. La bosse finale n'a cependant pas eu raison de lui ; on le voit s'accrocher dans le dernier kilomètre lors du début de la retransmission.

Les problèmes intestinaux des 2 derniers jours ne sont pas étrangers à ces mauvaises sensations, mais il garde le moral pour la suite.

 

Aujourd'hui la difficulté était de rester bien concentré pour tenir son guidon, car un fort vent côté et 3/4 dos a rendu la tâche plus périlleuse qu'en temps normal. Gérer les à-coups du vent tout en roulant les mains sur les prolongateurs dans une formation en éventail à plus de 50 km/h de moyenne, demande de l'attention.

 

L'équipe termine 20è (sur 22) à 2'29" de Liquigas qui prend le maillot rose avec Vincenzo Nibali. En temps cela les met assez proche de Caisse d'Epargne, Quickstep, Bouygues.

Comme annoncé hier, l'objectif était avant tout de ne pas faire exploser l'équipe, mais de préserver l'effectif pour des étapes qui correspondront plus aux qualités offensives du groupe présent ici.


Les classements complets sont disponibles ici :

http://www.gazzetta.it/Speciali/Giroditalia/2010/classifiche/classifica.shtml?t=04&lang=it

 

Demain, les coureurs partiront de Novara (à 50 km à l'ouest de Milan) et prendront la direction du sud pour rejoindre Novi Ligure. La météo annoncée ne promet pas une journée de plaisir.

 

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_05new_600.jpg

Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 21:32

Tour d'Italie - 1ère journée de repos

 

Mardi 11 Mai 2010

 

Hier soir le voyage était un peu chaotique. Ils ont eu 1h30 de bus jusqu'à l'aéroport d'Ostende (on leur avait dit 30mn... Mais ça devait être le temps calculé avec hélicoptère !).

Ils sont arrivés vers 23h40 puis ont eu un repas.

L'hôtel était soi-disant à côté mais au final il y avait encore 50 mn de trajet et ils n'ont pas pu dormir avant 2h du matin.

 

Il n'y a pas eu de grasse matinée car il y a de gros travaux dans l'hôtel en ce moment... Les coureurs ont moyennement apprécié.

 

Une petite sortie d'1h30 a permis de ne pas couper totalement avec le vélo. L'après-midi était consacré au repos.

Mickaël a pu comprendre un peu la raison de ses mauvaises sensations d'hier, il est légèrement malade...

 

Demain la tactique de l'équipe dans le contre-la-montre (33 km) sera simple : rester grouper un maximum. Ils n'ont plus personne de classé au général (le premier est à 9' environ) et pas de quoi viser un bon résultat sur l'étape. Il s'agira donc de se préserver en vue des prochains jours qui seront certainement plus favorables aux Cofidis.

 

Ils s'élanceront les premiers à 14h50.

Liste de départ (PDF)


 

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_04_600.jpg

Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 20:48

Tour d'Italie - 3

 

Lundi 10 Mai 2010

 

(petite mise à jour, nous avons pu avoir Mickaël juste après la mise en ligne de l'article)

 

La 3è étape de 224 km entre Amsterdam et Middelburg aura comme prévu été très rapide (pas loin de 45 km/h de moyenne pour le vainqueur). Le vent essentiellement de dos et par moment de côté sur les digues a fait voler le peloton en éclat dans les 100 derniers kms.

 
Les 3 échappés partis au km 2 (Kaisen, Pineau, Stamsjnider) ont roulé 132 km ensemble. Alors qu'habituellement les échappées matinales se font reprendre dans les derniers kms, ici le peloton est revenu sur eux comme une fusée à 90 km de l'arrivée ! Aucun coureur n'était pointé dangereux mais la nervosité du peloton et le terrain propice aux bordures ont bouleversé les habitudes...

 

Mickaël a passé une très mauvaise journée ; il était mal, et dès les premières accélérations de fin de course, il était lâché. Pendant 40 kms avec Blot, ils ont fait du "derrière CSF Inox". Toute l'équipe ou presque a attendu son petit grimpeur Pozzovivo pas à l'aise avec ses 55 kg sur ce terrain...

Heureusement que le peloton a fini par faire grupetto.

 

Il termine avec tous les autres Cofidis (sauf Moncoutié) dans le gros peloton à 7'59" (78è place). Ils arrivent pour la 67è place. Devant, ce sont 29 coureurs qui se disputent la victoire alors que le groupe Evans (25 coureurs) est pointé à 46".

David Moncoutié est par contre à 15' dans le dernier groupe.

 

Au général, il est 134è à 9'23" du leader Vinokourov.

 

Repost 0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 23:24

ENTRETIEN AVEC MICKAËL

 

vendredi 7 mai 2010
 

Bonjour Mickaël,

Quel regard portes-tu sur ton début de saison ?

Très mitigé, car bien parti au Gabon. Bonne forme, bon travail pour l’équipe, signe du bon travail hivernal. Et ensuite, le retour avec ces problèmes intestinaux qui ont gâché mon début de saison. Donc au final, pas de bons résultats et un début de saison médiocre,


Samedi, tu seras au départ de ton 3 ème Giro. Dans quel état d'esprit abordes-tu ce rendez-vous ?

Un sentiment très partagé. Content d’être au départ d’un grand nouveau grand tour, mais aussi un peu déçu pour plusieurs raisons. Je m’étais juré de ne plus revenir sur le Giro à cause du peu de respect de ses organisateurs pour les coureurs (transferts, cols…). Et aussi parce qu’en prenant le départ du Giro, on hypothèque grandement ses chances pour être sur le Tour…


Comment te sens-tu sur un vélo en ce moment ?

Beaucoup mieux car je suis en train de régler mes problèmes intestinaux. Mes entraînements montrent une nette progression par rapport à l’an passé à la même époque ! Donc je suis impatient de voir fonctionner mon corps correctement pour que je sois enfin à 100 %.


Quels sont tes objectifs sur cette compétition ?

Je n’ai pas d’objectif particulier. Je verrai au jour le jour. Le but ultime serait de gagner une étape et c’est tout. Je ne veux plus concourrir pour le trophée du plus combatif ou sprint intermédiaire ; c'est trop d’énergie dépensée pour rien.

 

Le reste de l'interview est réservé aux membres du Fan Club... sur le prochain mag. Parution pendant le Giro

Repost 0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 19:42

Tour d'Italie - 2

 

Dimanche 9 Mai 2010

 

Cette 2è étape de 210 km entre Amsterdam et Utrecht a été marquée par de nombreuses chutes dans les 50 derniers kilomètres. Mickaël s'en sort bien, même s'il a eu quelquefois plutôt chaud !


Il termine 87è de l'étape, dans un groupe à 37" qui comprennait entre autre, le maillot rose Wiggins et son dauphin, mais aussi Sastre et Simoni.

Du monde et des chutes

Tout au long de la journée, il y avait un monde incroyable sur le bord de la route, bien plus que lors de la dernière Vuelta aux Pays-Bas. Ce monde important et les incessants ilots et autres mobiliers urbains ont rendu la course fort dangereuse.
A un moment, Mickaël a évité de justesse une poussette avancée sur la route... Il se voyait déjà la prendre, mais par chance, il n'en a rien été. Avec une telle masse de spectateurs, il y a toujours une petite proportion d'inconscients...


4 bons de sortie dès le départ

 A Amsterdam ce matin, le temps était maussade, il ne faisait pas très chaud, mais le vent a eu la bonne idée de ne presque pas se manifester, ce qui est plutôt rare dans le coin.
A peine le départ réel donné, que 4 coureurs (Voss, Flens, Pirazzi, Facci) ont attaqué et le peloton leur a directement accordé le précieux "bon" . Ensuite les Sky ont toujours contrôlé avec un max de 5 minutes environ (quand les échappées levaient un peu le pied, les Sky faisaient de même).
Le nombreux public présent n'offrait pas beaucoup de répit pour les "pauses pipi" et ça tombait mal pour Mick qui aujourd'hui avait justement envie de s'arrêter régulièrement... Nul doute que ce sera plus facile dans les Dolomites.

Mentalement, la fin d'étape a été très usante car il fallait sans cesse être très vigilant... Une dernière grosse chute à 8 km de l'arrivée environ a créé une importante cassure avec 60 coureurs devant, puis une petite centaine de piégés.
C'est Tyler Farrar (Garmin) qui remporte l'étape au sprint devant Goss (HTC Columbia) et Sabatini (Liquigas). Evans prend le maillot rose de leader.
Ceux qui ont vu la course à la télé auront pu apercevoir Duque et Fouchard pas trop mal placés à l'entame du sprint. Ce sont les 2 Cofidis qui terminent dans le premier groupe (en fait le 2è car une micro cassure a été prise entre le 14 et le 15è de l'étape).

Côte chutes, Blot et Monier ont été chacun une fois impliqués, mais visiblement ils en sont sortis sans problème.

   


Les Cofidis :

Leonardo Duque 16è, +3"

Julien Fouchard 38è, +3"

tous les autres dans le groupe à 37"

 

Demain, le peloton partira encore d'Amsterdam pour une longue étape de 224 km qui les mènera à Middelburg (extrème sud-ouest du pays, dans le coin des polders). Le point culminant sera à 8 m au-dessus du niveau de la mer !

Le vent annoncé ne sera pas très fort, mais plein nord donc dos - 3/4 dos la grande majorité de l'étape.

 

A l'arrivée, les coureurs auront près de 2h de route pour rejoindre l'aéroport d'Ostende (Belgique) puis ils prendront un vol direction Turin.

 

Retrouvez les détails du parcours sur le site officiel de la course :

http://www.gazzetta.it/Speciali/Giroditalia/2010/it/tappe.shtml

 

IMG_5616.jpg

L'arche de départ au bout d'un petit ponton.

 

IMG_5619.jpg

Le village "fantôme" départ...celui du Tour de l'Ain est bien plus vivant !

 

IMG_5634.jpg

Le podium de signature à l'endroit du départ du CLM d'hier.




Repost 0