Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 19:20

Route du Sud - 2

 

Samedi 19 Juin 2010

Etape n°2a : Izaourt - St Gaudens   83 km

 

Cette demi-étape est partie moyennement vite, mais très rapidement, deux hommes se sont échappés (ils iront jusqu'au bout).

Pendant ce temps, le peloton est "resté coincé" à cause des petites routes.

La pluie tombait très fort.

Mickaël n'était donc pas bien (et oui, il adore la pluie) : les sensations étaient mauvaises (à l'inverse d'hier).

Il termine néanmoins à la 42ème place.

 

 

 

Etape n°2b : CHRONO : Loudenvielle - Peyragudes   16.2 km

 

Toujours la pluie pour ce contre-la-montre...

Mickaël ne l'a pas fait à bloc (pas trop le moral...) vu les conditions météo (il fait 76ème).

Mais bonne nouvelle pour les Cofidis, c'est Moncoutié qui gagne ce chrono.

Il prend la tête du classement général et c'est donc tous les coureurs Cofidis qui vont défendre ce maillot demain.


Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 19:11

Route du Sud - 1

 

Vendredi 18 Juin 2010

Etape n°1 : Carmaux - St Gaudens   211 km

 

Dès le départ, il y a eu beaucoup de mouvements.

Mickaël s'est retrouvé à deux reprises devant, en compagnie d'un autre coureur, mais leur avance n'a jamais dépassé 20 secondes...

Au km 70, c'est Rémi Cusin (Cofidis) qui s'est échappé tout seul. Son avance est montée à 5 min, puis decendue à 50 s pour remonter à 9 min (le peloton s'est arrêté).

Ainsi, il a pu passer en tête les GPM.

Mickaël s'est arraché pour les passer en deuxième position pour protéger Rémi.

 

Bizarrement, quelques équipes se sont mises à rouler et Rémi a été rejoint à 40 km de l'arrivée.

La course était alors relancée...

Un homme est reparti seul pour être rejoint à 3 km de l'arrivée.

 

Mickaël termine bien et passe la ligne en 24ème position.

Les sensations étaient très bonnes.

 


Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 18:11

Tour d'Italie - 16

 

Mardi 24 Mai 2010

 

Plan de Corones, CLM montagne

 

Mickael a dû se résoudre à abandonner la course, plus de forces suite à sa sévère gastro.

Il a pris le départ du CLM, mais il a dû se résigner à remettre son dossart à 5 km du sommet.

Il a puisé toutes les forces qu'il avait, mais il était trop mal pour pouvoir terminer.

 

Souhaitons-lui un bon rétablissement physique et moral, car il voulait aller au bout coûte que coûte.


Repost 0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 23:56

 

Tour d'Italie - 15

 

Dimanche 23 Mai 2010

 

Mestre - Monte Zoncolan , 222 km (montagne)

 

Mickaël a encore tout essayé samedi pour être dans l'échappée matinale. Mais la réussite n'est toujours pas là.
Finalement pour Cofidis, c'est Nico Sijmens qui arrive à se glisser dans la bonne, en compagnie de 5 autres coureurs. Le soir en discutant avec Mickaël qui était un peu désabusé de ne pas arriver à prendre la "bonne",  ce dernier lui a avoué qu'il était parti en suivant un coup qui partait presque sans avoir à forcer plus que ça... Quand ça ne veut pas sourire...
 
Mickaël était bien dans les premiers cols, plutôt bien placé, mais dans le Passo Duron (un hors d'oeuvre du Zoncolan avec une pente moyenne proche de 10 % et un max à 14 %), il cède quelques mètres sur l'arrière du peloton avec un petit groupe (Duque, Moncoutié) et ne reviendront jamais dans la descente.
C'est donc avec 1 grupetto qu'ils vont affronter la redoutable difficulté du jour : le Zoncolan. L'allure était lente dans ce peloton et même trop car avec 36 x 27 les Cofidis étaient à la peine.
Cela ne se fait pas vraiment de déposer le grupetto, donc ils ont dû subir le rythme des Italiens qui tournaient pour la plupart avec 34 x 29.

 

Au final, il sera classé 67è à 22'35" du vainqueur Basso.

A ce sujet, si vous voulez connaître les vitesses moyennes sur ce juge de paix :

14.7 km/h pour Basso

14.3 pour Evans (2è)

13.4 pour Hubert Dupont qui réalise une excellente montée (12è)

11.3 pour Nico Sijmens après une journée passée à l'avant (34è de l'étape)

Je n'ai pas la moyenne de Mickaël, mais elle doit se situer entre 11 et 12.

 

GiroZoncolan.jpg

La foule impressionnante au sommet du Zoncolan.

 

Après un transfert de 150 km à travers des petites routes de montagne pour rejoindre l'hôtel, Mickaël pense avoir le tournis, il n'est pas bien.

En fait, il n'y était pas tout à fait... A minuit, il va être pris de vomissements qui annoncent le début d'une terrible gastro.
Ses coéquipiers ont profité de la journée de repos pour reconnaître la montée du Plan de Corones pendant que lui est resté couché. Il était incapable de tenir debout tellement il avait mal à la tête. Cela allait un tout petit mieux ce soir à 20h.

Il doit prendre le départ demain, s'il est en état de monter sur le vélo. En tout cas, ce sera une victoire s'il termine dans les délais le contre-la-montre.

 

Son départ sera à 12h57.

 

Pour ceux qui ont essayé de joindre Mickaël récemment, il a cassé son téléphone ce w-e...

 

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_16new_600.jpg

Repost 0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 17:26

Tour d'Italie - 14

 

Samedi 22 Mai 2010

 

Ferrara - Asolo , 205 km (montagne)

 

Bonne étape hier pour Mickaël. Il termine 35è dans un petit groupe avec des coureurs réputés plutôt bons grimpeurs.

 

C'est encore parti vite et il a essayé à 4 ou 5 reprises sa chance mais sans succès. Pour l'équipe Cofidis, il est très important de prendre part à l'échappée du jour. Ses autres équipiers ont également tenté leur chance (Duque, Monier, ....) et c'est finalement Damien Monier qui prendra le bon wagon avec Eibegger, Bonnet, Bisolti, Cummings et Pozzatto.

 

Ils ont malheureusement vite compris que ce ne serait pas possible car les équipiers de Cunego, puis Scarponi ont travaillé dans le peloton afin que l'écart ne dépasse jamais 6/7 minutes. Au pied du col, avec seulement 3'30", les chances étaient réduites à néant...

 

Mickaël avait de bonnes jambes et a pu remonter sans difficulté dans les côtes précédant le Monte Grappa. Du coup, il est arrivé placé +/- en 30è position et n'a pas "bougé" de toute l'ascension.

Leur groupe arrive à près de 12' mais il était quand même accompagné de bons grimpeurs : Szmyd, Agnoli, Simoni, Lloyd (maillot vert de meilleur grimpeur), Agnoli, Tschopp, Weening et Hubert Dupont. Ils ont également repris Damien Monier en route.

 

Devant, les Liquigas mettent le feu et Nibali réussit le coup parfait en sortant du groupe de tête avec Basso en équipier modèle pour le protéger.

Richie Porte perd le maillot rose pour une trentaine de secondes au profit de David Arroyo (Caisse d'Épargne).


 

Le classement de l'étape

1. Nibali

2. Basso

3. Scarponi

Groupe Richie Porte (ancien maillot rose) à 4'46"


Les Cofidis :

35. Mick (+ 11'53")

40. Monier (mt)

46. Duque (+ 13'17")

82. Moncoutié (+ 18'50")

90. Kriit (+ 21'01")

91. Sijmens (mt)

143. Fouchard (+ 26'22")

153. Cusin (mt)

154. Blot (mt)

 

 

Demain, grosse étape de montagne en perspective. Les cols ne seront pas forcément très longs, mais particulièrement pentus.

Cofidis n'est pas bien loti avec un braquet de 36 x 27, alors que tout le monde aura 34 x 29. Ce braquet ne servira pas à faire grupetto mais bien aux meilleurs pour passer les 22 % qui arriveront après 215 km de course environ ! Si les purs grimpeurs utilisent ce braquet, il ne faut pas imaginer pour les non-spécialistes ce que ça va donner...

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_15new_600.jpg

Sella Chianzutan : 10.6 km @ 5.4 % de moyenne

Passo Duron : 4.5 km @ 9.5 % de moyenne

Sella Valcalda : 7.6 km @ 5.6 % de moyenne

et enfin le juge de paix :

Monte Zoncolan : 10.1 km @ 11.2 % de moyenne. Les pentes de ce dernier col sont redoutables puisqu'on a un passage du 2è au 7è km à 15 % de moyenne et un maximum à 22 %.

 

 

Le profil du Monte Zoncolan :

 

MonteZoncolan.jpg

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 20:28

Tour d'Italie - 13

 

Vendredi 21 Mai 2010

 

Porto Recanati - Cesenatico, 223km


Mickaël tenait tout d'abord à vous remercier pour les nombreux messages qu'il a reçus pour son anniversaire. Ça lui a fait très plaisir d'en recevoir autant.

 

Le début d'étape aujourd'hui était plus compliqué que ne laissait le penser le profil. Du départ jusqu'au km 25 environ, de petites côtes de 800 à 1200m jallonnaient le parcours. Pas forcément trop difficiles (6 à 7 % en moyenne, parfois 10 %) mais suffisamment pour surprendre, surtout que ce n'est pas parti doucement.

Une fois rendu à Ancône, le peloton reprenait le bord de mer et par la même occasion un relief complètement plat.

 

Giro2010_et13.jpg

Départ devant la plage.

 

Au niveau de la course, c'était un des départ les plus agités depuis le début du Giro. Les attaques se sont succédées pendant plus de 60 km de manière quasi ininterrompue. Chez Cofidis, l'envie d'être devant était très forte, car il y avait des chances que cette étape soit promise à une échappée matinale.

Rémi Cusin et Leonardo Duque ont été particulièrement actifs mais Damien Monier et Mickaël ont essayé également à de nombreuses reprises d'attaquer ou de suivre des coups. Même Guillaume Blot et Julien Fouchard qui étaient un peu à la peine hier ont tenté leur chance quand ils ont pu.

Plusieurs fois, ils ont cru que Rémi était dans la bonne, car le peloton avait fait "rideau" mais finalement ça relançait quand même tout le temps. C'est toujours rageant de tenter autant et que ça ne veuille pas sourire au bon moment.

Au final, c'est au km 62 que la bonne part avec 17 coureurs et pour Cofidis, c'est Kalle Kriit qui accompagne le groupe.

 

Dans le peloton, ce sont les Liquigas et les Cervelo qui ont assuré l'essentiel du travail. Les Saxo Bank n'ont pas trop participé à la poursuite car le maillot rose n'était pas menacé.

Mickaël était plutôt bien, et a passé sans encombre les cols de fin d'étape.

 

Il termine 89è de l'étape.

A l'avant, les échappées se disputent la victoire à 10 et c'est un local (il habite à 5 km de l'arrivée) Manuel Belletti de Colnago-CSF Inox qui l'emporte. Kalle Kriit termine 6è.Giro2010_et13b.jpg

 


Les Cofidis :

6. Kriit (mt)

Peloton à 7'26"

38. Duque (+7'28")

89. Mick (+7'47")

118. Cusin (+7'55")

127. Sijmens (mt)

128. Monier (mt)

143. Moncoutié (+8'38")

148. Fouchard (+8'50")

163. Blot (+16'14")

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain, les 120 premiers kms sont plats, mais ensuite une succession de côtes (pendant 20 km) puis le Monte Grappa (19 km à 7.9 % de moyenne et max à 14 %) permettront de renouer avec la montagne. De quoi se mettre en jambe pour dimanche.

Mickaël tentera encore sa chance !




http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_14new_600.jpg

Repost 0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:43

Tour d'Italie - 12

 

Jeudi 20 Mai 2010

 

Citta San Angelo - Porto Recanatia, 206 km


Journée un peu plus tranquille sur le Giro aujourd'hui. Avec le retour du soleil, Mickaël retrouve un bon moral et surtout de meilleures sensations.

 

Giro2010_et12.jpg

Retour du soleil sur le Giro


Le départ dans la bosse est tranquille, c'est la première fois depuis le début de la course que ca part à cette allure. Un coureur va faire la descente, il s'agit de Rick Flens (Rabobank). Le peloton fait rapidement "rideau" et il prend vite quelques minutes. Derrière, 3 coureurs tentent quand même de partir en contre : Krivstov (AG2R), Kaisen (Lotto) et... Mickaël. Ils sont vite rejoints, mais aussitôt le maillot rose s'arrête satisfaire un besoin puis Mickaël redescend. Quelques minutes après, dans l'oreillette, il entend que Kaisen et Krivstov sont partis en contre. Il croit alors à une mauvaise blague et indique que c'est terminé, ils se sont fait reprendre avec lui. Mais malheureusement, ils sont repartis au moment où ça s'arrêtait.


Ces deux-là vont revenir sur Flens (qui a calmé le jeu à l'avant pour ne pas faire un cavalier seul) et à 3, ils feront un bon bout de chemin ensemble.


La suite est relativement tranquille. En fin d'étape, l'allure s'accélère dans les côtes. Les attaques vont se succéder et 10 coureurs sortent du peloton en costaud (Cunego, Vino, Scarponi, Garzelli, Pozzato, Pinotti, Voekler, Pineau, Nibali et Basso). Le final est haletant avec d'un côté la chasse deGiro2010_et12b.jpgs Sky/Garmin et de l'autre les costauds qui tournent sans aucune hésitation. Moins de 20" les séparent. Evans qui a raté le bon groupe se "bagarre" avec Righi (Lampre) devant la caméra mais les 2 se calment rapidement.

Vino et Nibali tentent d'anticiper le sprint en sortant aux 600m, mais ils vont se faire reprendre. Logiquement, c'est Pozzato qui règle le groupe juste devant Voekler et Pineau. Ce n'est pas habituel sur le Giro, mais c'est seulement la première victoire d'un Italien cette année.



Mickaël tient bon et a aidé comme il a pu Duque après le dernier GPM. Le Colombien qui progresse de jour en jour, termine cette fois 14è (4è du peloton).

Mick est 61è de l'étape. Il prend une petite cassure avant le sprint.


Après cette belle journée, ils étaient logés, pour changer, dans un bon hôtel et pas trop loin de l'arrivée.


Les Cofidis :

14. Duque (+10")

57. Kriit (mt)

61. Mickaël (+24")

81. Cusin (mt)

128. Monier (+3'52")

133. Moncoutié (mt)

146. Sijmens (+7'10")

147. Blot (mt)

166. Fouchard (+10'52)


Pour info, même si au-delà de la 20/30è place, il n'y a pas vraiment de "course" pour le classement général, Mick est 120è.


Demain, le peloton partira de Porto Recanati pour rallier Cesenatico. On remonte tout doucement l'adriatique en direction de la montagne qui viendra ce w-e. Le profil plat dans un premier temps, puis vallonné, est idéal pour que Mickaël s'offre une belle échappée (et pourquoi pas mieux) pour son 31è anniversaire !

Il fera beau, mais un vent plutôt défavorable risque de rendre les manoeuvres compliquées.

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_13new_600.jpg

Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 23:03

Tour d'Italie - 11

 

Mercredi 19 Mai 2010

 

Lucera - L'Aquila, 262 km

 

Si on devait résumer le déroulement de l'étape en un mot ce serait "fou". 56 coureurs sont partis vers le 20è kilomètre de l'étape et le peloton a fait rideau derrière.

Parmi les 56, on retrouvait 2 gros outsiders : Sastre et Wiggins, et de nombreux coureurs réputés bons grimpeurs et se trouvant dans le top 20 au général.

Cofidis était représentée avec Moncoutié et Fouchard.


L'écart est monté jusqu'à 17 minutes et les premiers termineront avec plus de 12' d'avance sur les favoris Vino, Evans, Basso, Nibali & co !

Tout ceci s'est évidemment déroulé sous une pluie battante qui n'a pratiquement pas cessé de la journée.

 

Mickaël a essayé en début d'étape (sur les 7 premiers kms de plat) et encore une fois au pied de la bosse mais ca n'a pas "voulu faire". Ensuite, dans le col il s'est laissé un peu redescendre et il a vu un premier wagon d'environ 25 coureurs, puis un second wagon aussi important en faire de même. Il a pensé comme tout le monde que c'était trop gros pour passer et que ça allait embrayer pour rentrer, mais en fait il n'y a eu aucune résistance !


Il a sauté à mi-course, puis a pris le grupetto, bien rempli aujourd'hui (85 coureurs soit exactement la moitié de ce qu'il reste comme coureurs au soir de l'étape sur ce Giro).


A 90 km de l'arrivée, certaines équipes ont demandé à des coureurs dans le premier groupe de se laisser descendre jusqu'au peloton afin de donner un coup de main à leurs leaders.

Cela a permis de réduire un peu l'écart mais pas tant que cela.


L'étape est revenue à Petrov (Katusha). Moncoutié termine 17è à 30". Les coureurs sont ensuite éparpillés de partout. Fouchard qui était devant a coincé et termine derrière ce qu'il reste du peloton.


La 12è étape qui relie Citta San Angelo à Porto Recanati se déroulera en grande partie le long de la mer. Ils s'en éloigneront un peu sur la fin pour aller chercher quelques petites côtes dans l'arrière pays.

 

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_12new_600.jpg

Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 07:40

Tour d'Italie - 10

 

Mardi 18 Mai 2010

 

Avellino - Bitonto, 230 km

 

Dès le départ de cette étape, il y avait un joli petit col de 14 km. Mickaël a essayé d'être dans les échappées car il était pas trop mal.

Il est d'ailleurs parti avec 3 autres coureurs dans la première échappée de la journée qui s'est formée au pied du col, mais ils ont été repris au bout de 3km.


Puis après, il a essayé de nouveau d'attaquer, mais sans succès.  Ensuite, il est redescendu un peu dans le peloton.

Avant le sommet du col, il a remonté David Moncoutié pour le placer pour attaquer, mais quand ils étaient presque à l'avant du peloton, ils ont vu qu'Hubert Dupont partait avec un autre coureur. Du coup, ils ont décidé de ne pas aller relancer une attaque derrière au risque de faire capoter le coup.


Cette fois-ci, c'était donc la bonne échappée du jour. Un autre coureur va tenter d'aller en contre derrière eux et les rejoindre.

Le peloton a contrôlé l'écart avec les échappés (Hubert Dupont, Dario Cataldo et Charles Wegelius). C'était les équipes Sky, Columbia et Garmin qui roulaient en tête.

L'échappée était donc vouée à être reprise dans les derniers kilomètres et l'étape allait se terminer par un sprint.

Dans les derniers kilomètres, Mickaël a essayé de placer Leonardo Duque, mais il y avait beaucoup de zigzag dans le peloton et il n'a pas pu rester longtemps dans la première partie.

 

Il termine 70è de l'étape dans le peloton. Leo Duque est 9è et Guillaume Blot 26è.

 

Le point positif de la journée, c'est le retour du soleil !

Par contre, le fait de ne pas avoir eu de journée de repos en deuxième semaine, commence à peser sur les organismes et les jambes deviennent bien lourdes.

 

Aujourd'hui 262 km, vallonné. Pas de quoi récupérer à l'horizon, surtout que la pluie risque encore de perturber la journée...

http://cdn.media.cyclingnews.com/2010/05/11/2/alt_11new_600.jpg

Repost 0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 13:49
Repost 0