Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 20:54

Lundi 7 mars

2ème étape :Montfort l’Amaury Amilly 199 km

 


Dès le départ, Mickaël a tout de suite senti qu'il allait mieux. Ceci grâce au staff médical (osthéo, kiné, ...) qui a fait un bon travail.

 

Mickaël a ainsi pu travailler pour Taaramaé, mais dommage, il prend une petite cassure à 8 km de l'arrivée et perd 1 minute.

 

A noter la belle échappée de Gallopin pendant toute l'étape et en plus, quel bonheur, il est passé échappé dans son village natal.

 

Bref, une bonne journée pour Mickaël avec des jambes meilleures et avec la force qui revient.

 

 

 

Classement de l'étape : ici



Repost 0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 20:48

Dimanche 6 mars

1ère étape : Houdan Houdan 154,5 km

 


Mickaël s'est fait prendre par une bordure à 25 km de l'arrivée, c'est pourquoi il termine à 8 minutes du vainqueur.

On a tous pensé qu'il avait attendu David Moncoutié (qui termine aussi à 8 minutes) mais non, ce n'est pas ça !

 

Mickaël est déçu de ne pas avoir pu participer au travail de l'équipe à partir du 100ème kilomètre. En effet, il n'était pas bien et n'avait beaucoup de forces.

Et oui, en vélo aussi il y a des jours sans et des jours avec...

 

A l'arrivée, des supporters l'attendaient mais il a préféré ne pas trop discuter et en profiter pour récupérer au maximum. Il s'en excuse !

 


Repost 0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:45

TROIS QUESTIONS à Mickaël BUFFAZ par Laurent COMMARE.

A quelques jours du départ de la 69ème édition de la course au soleil, il était important de poser trois questions à Mickaël, capitaine de route de l'équipe Cofidis.

 

  1. Bonjour Mickaël, Lundi soir tu nous as appris la bonne nouvelle concernant ta sélection au 69ème Paris-Nice. Quel est ton premier sentiment ?

     

    Très content de ma sélection. C'est la preuve que le travail paie et surtout que l'équipe me fait confiance dans mon rôle de capitaine de route.

     

  2. Quel sera ton objectif sur ce Paris-Nice ?

     

    Dans ce genre de course, j'y vais avant tout pour jouer le rôle de  capitaine de route  et d'équipier pour l'équipe. Mais ce qu'il faut savoir chez Cofidis, si une opportunité d'échappée s'offre à nous, c'est à nous de savoir la saisir. Dans ces cas-là, on a carte blanche et la confiance totale ; donc on ne sait pas ce qui peut arriver.

     

     

  3. Tout le monde sera d'accord avec moi pour dire que ta gentillesse, ta disponibilité, sont autant de qualités moteur chez toi qui ont leur importance dans le contexte ambiant au sein de l'équipe. Qu'en est-il de l'ambiance au sein de cette équipe Cofidis version 2011 ?

     

    L'ambiance ? Une complicité forte commence à se créer avec certains coureurs, de sorte que lorsque l'un d'entre nous se sent bien, les autres se mettent entièrement à son service sans retenue. C'est ce qui fait notre force en ce début de saison.

     

    Souhaitons à Mickaël, ainsi qu'à l'ensemble de son équipe, de vivre un bon Paris-Nice et que cette semaine de course soit ponctuée de succès.

Repost 0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 18:42

 

POUR LE BOURGEON, LE TEMPS EST VENU DE FLEURIR.

Depuis Lundi soir c'est officiel, Mickaël participera au 69ème PARIS-NICE. Alors présentation de l'épreuve !

Paris-Nice la course au soleil… Certes, nous pouvons être tentés de dire que pour cette 69ème édition le soleil brillera pour tout le monde et en particulier pour Mickaël qui est retenu au sein de l'équipe Cofidis.

Après un début de saison positif où se dernier nous a démontré, une nouvelle fois, sa capacité à être un parfait équipier, travailleur, disponible pour les leaders de l'équipe nordiste et j'en veux pour preuve le comportement, le respect des tactiques et surtout un état d'esprit au sein du groupe qui a emmené David Moncoutié vers le sommet du Faron pour une belle victoire d'étape, mais aussi victoire finale pour ce dernier et la victoire par équipe lors du dernier Tour Méditerranéen. C'est au départ de la première grosse course par étapes en Europe que nous retrouverons Mickaël et l'équipe Cofidis.

Pour en revenir à ce premier grand rendez-vous de la saison, l'entrée en matière se fera à Houdan dans le département des Yvelines, où une étape en circuit remplacera l'habituel prologue. Pour le départ, c'est un tracé en boucle, avec un circuit final de 24 km effectué à trois reprises avant l'arrivée sur lequel les coureurs devront s'expliquer. Ce parcours réalisé en partie en ville devrait inciter le plus souvent les sprinteurs à prendre les commandes en sachant qu'il y aura des portions exposées au vent pouvant compliquer la tâche aux sprinteurs et là…

C'est ensuite au travers des vastes plaines de la Beauce ouvertes à tous les vents qu'il faudra depuis Montfort l'Amaury rejoindre Amilly.

Suivront, après un départ donné de Cosne-Cours- sur-Loire, les vignobles de Bourgognes et du Beaujolais, comme étape non pas « gustative » mais pour y effectuer une étape sur les routes vallonnées qui favoriseront une course en mouvement avec comme point d'encrage Nuits-Saint-Georges.

Belleville et, autre nouvelle venue sur ce parcours 2011, Crêches sur Saône. Saint Symphorien sur Croise et Vernoux en Vivarais seront villes étapes inédites pour une cinquième étape où les très exigeantes ascensions des Cols de la Croix de Chaubouret et de la Mûre figureront au programme.

Les grimpeurs y seront à l'honneur comme les rouleurs le lendemain avec le Contre la Montre entre Rognes et Aix-en-Provence. Cette étape devrait inciter les directeurs sportifs à ajuster le tir de leur approche et de leurs stratégies. Depuis 1968, Paris-Nice n'avait proposé un contre la montre aussi long (27 km). Il exigera un effort de concentration maximale car il y a beaucoup plus à perdre et à gagner sur cette distance et ce, au sixième jour de compéttion, que sur un prologue servi en apéritif.

L'histoire sera-t-elle écrite me direz-vous ? C'est la question que l'on peut se poser car la donne pourrait changer sur la 6ème étape entre Brignoles et Biot-Sophia-Antipolis, qui sera l'étape la plus longue de la course et là, les coureurs passeront un nouveau test de résistance qui comportera plusieurs pièges pouvant entrainer des défaillances. Il faudra aux concurrents mobiliser suffisamment d'énergie pour suivre le rythme.

Enfin pour en finir avec ce « grand cru » de Paris-Nice, c'est sur la Promenade des Anglais que sera donné le départ de la dernière étape qui visiblement sera courte et nerveuse. Là, les coureurs pourront jeter leurs dernières forces dans les ascensions de la Côte de Duranus, ainsi que le Col de Chateauneuf et pour finir le Col de Calaison, avant un retour sur Nice par la Turbie et le Col d'Eze pour une arrivée finale qui sera jugée en bord de mer.

En espérant que notre Bourgeon aura , au cours de cette semaine de compétition, fleuri !

Laurent Commare.

(le reste de l'article complet est réservé aux membres du fan club)

 

Les étapes :

6 Mars :     Etape 1      Houdan – Houdan (154,5 km)
7 Mars :      Etape 2     Montfort l'Amaury – Amilly (198,5 km)
8 Mars :     Etape 3     Cosne-sur-Loire – Nuits-Saint-Georges (202,5 km)
9 Mars :      Etape 4     Crêches-sur-Saône – Belleville (191 km)
10 Mars :      Etape 5     Saint-Symphorien – Vernoux-en-Vivarais (194 km)
11 Mars :     Etape 6      Rognes – Aix-en-Provence (27 km, CLM individuel)
12 Mars :      Etape 7      Brignoles – Biot (215.5 km)
13 Mars :     Etape 8      Nice – Nice (124 km)

 

 

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 20:21

Dimanche 27 février 2011

Vals Les Bains  - Ruoms  : 199 km

 

Dès le départ (7ème km), 12 coureurs partent (échappée du jour) à l'avant.

Malheureusement, aucun coureur Cofidis...

Pour assurer la poursuite, Demaret et Edet ont roulé avec l'équipe Bretagne pendant les 3/4 de la course.

 

Dans le final, l'écart est redescendu très vite sous l'impulsion des Leopard Trek.

 

Dans l'avant-dernière bosse, Mickaël décroche. Il terminera 33ème.

 

Aujourd'hui, Mickaël avait  "course libre" : il a donc pu faire sa course et cela lui a fait du bien de retrouver d'autres repères et d'avoir la pression sur lui-même.

 

Cette semaine, il n'a pas pu récupérer à 100% du Tour du Haut Var, c'est pour cela qu'il était un peu juste sur la fin mais il n'est pas déçu.

 

 

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 14:26

LES BOUCLES SUD ARDÈCHE 2011 : PRÉSENTATION.

Dimanche prochain, Mickaël sera engagé sur l'épreuve ardéchoise avec l'équipe Cofidis.

Le parcours des Boucles du Sud Ardèche-Souvenir Francis Delpech, sera un parcours digne d'une « classique ardennaise » qui verra les coureurs franchir douze difficultés concentrées sur les 100 derniers kilomètres.

La difficulté la plus emblématique, sera le rocher de Sampzon qui sera escaladé à quatre reprises avec une pente moyenne de 10% et une pente maximale qui atteind les 20% dans la « passage du cimetière ». Il ne faudra pas négliger la descente sur 3,4 km estimée comme dangereuse par l'organisation, intégrée pour la toute première fois lors de cette édition 2011.

La difficulté la plus stratégique sera, sans aucun doute, la côte de la Vignasse à St Alban-Auriolles où se situe le musée Alphonse Daudet, dont le pourcentage est de 10% et située à 5 km de l'arrivée. Cette côte sera franchie à cinq reprises. La composition de l'équipe Cofidis sera la suivante : Nicolas Vogondy, David Moncoutié, Mickaël Buffaz, Jean-Eudes Demaret, Yoann Bagot, Nicolas Edet.

Directeur Sportif : Jean-Luc Jonrond.

Retrouvez-nous sur le blog pour le résumé complet de la course. « Allez Mick ! ».

 Laurent Commare.

 

 

 

 

 

Repost 0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 09:04

PETIT RETOUR ET EN IMAGES SUR LE TOUR DU HAUT VAR 2011.

 

Après une première journée ponctuée d'une victoire d'étape de Samuel Dumoulin, l'équipe Cofidis et Mickëel auraient bien voulu récidiver ou au moins conserver le maillot « mimosas ».

Malheureusement, il n'en sera rien puisqu'après avoir travaillé comme des forcenés Mickaël et ses coéquipiers n'ont pas permis à Samuel de conserver cette belle tunique. Éric Boyer dira : « La tâche n'était vraiment pas facile car il y avait beaucoup d'adversaires, vraiment beaucoup de coureurs à surveiller et on avait la position la plus délicate, celle de tout contrôler. On est battu mais on l'est avec les honneurs ! » .

Alors restons positifs et constatons qu'en cette fin de mois de février, Mickaël et les « cofs » montent en puissance, ce qui fera dire aussi à Éric Boyer : « L'équipe a réellement fourni un gros travail, tous les gars ont été très performants et on peut dire qu'on avait aujourd'hui une grosse équipe ! ».

Les petits coureurs en rouge sont en forme et on devrait les revoir souvent dans les prochaines semaines et pourquoi pas dès dimanche prochain du côté de l'Ardèche.

Laurent Commare.

Photos de Josiane et Guy Ricoud. Merci à eux !

 

Repost 0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 18:57

Dimanche 20 février

2ème étape : Draguignan - Draguignan (207 km)

 


Au briefing, les consignes ont été claires : 100% pour Sam qui a toute la confiance.

Pour cela, Edet, Bagot et Luis devaient rouler et El Farès, Monier et Mickaël devaient être dans les échappés.

 

Comme souvent, les coureurs sont partis à bloc et de nombreux gros goupes essayaient de prendre le large.

Au sommet du 1er GPM, El Farès et Mickaël se trouvent dans un groupe de 16 coureurs et vont posséder par la suite jusqu'à 2 min d'avance : Les Garmin et les Saxos ont dû mettre en route : ils reprennent plus tard le groupe...

 

Puis 6 coureurs partent : les Cofidis assurent alors un tempo (cette échappée leur convient).

Mickaël a alors demandé à rouler (il ne se sentait pas très bien à ce moment).

 

 

50 km plus tard, dans le col de Mons, les AG2R attaquent, Mickaël est lâché du peloton.

El Farès se retrouve dans un groupe de 19 coureurs à l'avant.

Plus tard, Micklaël rejoint le peloton et roule avec les Euskatel jusqu'à Draguignan pour maintenir les écarts.

Puis, à 17 km de l'arrivée, juste avant le gros raidar, Mickaël s'écarte à bout de force et abandonne (Didier Rous, le DS, lui a dit à ce moment : "t'as bien bossé, rentre direct au bus !".

 

L'équipe est déçue car Sam n'a pas pu suivre les meilleurs, notamment Voëckler un ton au-dessus. Pourtant, Sam avait fait le plus dur en passant les Tuillères.

 

Mickaël est satisfait de ces 2 jours et est plein d'espoirs pour la semaine prochaine avec un parcours qui lui convient bien...


Repost 0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 20:19

 

Samedi 19 février

1ère étape : La Croix Valmer - Grimaud (168.8 km)


Les coureurs savaient que le départ était escarpé et que cela était favorable aux attaques et aux cassures. C'est ce qui se passera...

Mais comme toute l'équipe Cofidis marche bien en ce moment, il n'y a pas eu de problème pour être dans tous les coups.

Mais Cofidis avait "la pancarte" et les autres coureurs ne voulaient absolument pas de coureurs Cofidis dans une échappée.

Peu après, vers le km 30, 3 coureurs se sont échappés : une bonne chose pour l'équipe qui a tout fait pour qu'ils prennent de l'avance. Ainsi, les attaques ont stoppé et les coureurs ont pu se reposer...

Mais très rapidement, il fallait organiser la poursuite car l'avance était grimpée à 5 min.

C'est d'abord Cofidis (avec Louis, Bagot et Edet) qui s'est mise au travail puis ensuite AG2R.

 

Dans le final, l'avance était encore de 2 min ; alors ces 3 équipes ont reçu le soutien d'Europcar et de Mobistar.

Le regroupement a eu lieu et là, Mickaël, El Fares, Moncoutié et Monier ont tout fait pour lancer dans de bonnes conditions, le sprint de Samuel Dumoulin.

En effet, l'arrivée en côte lui était favorable et ce travail des Cofidis a payé puisqu'il a gagné devant Nocentini et Voëckler.

 

Demain, les Cofidis vont défendre le maillot mais vont aussi jouer sur d'autres cartes...

 

Classement général après l'étape 1 :

 

Repost 0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:11

 

PRÉSENTATION Tour du Haut Var 2011 :

« ON VIENT, ON GAGNE, ET ON S'EN VA ! »

  N ous pourrions peut-être dimanche soir prochain reprendre cette devise chère aux supporters du Stade Toulousain Rugby. Après la très belle course de l'équipe Cofidis sur le Tour Méditerranéen qui a vu non seulement la victoire d'étape, la victoire finale de David Moncoutié, mais aussi la victoire finale par équipe des Cofidis, ne peut-on pas espérer que Mickael et ses coéquipiers ne réitèrent avec le succès lors de ce 41ème Tour du Haut Var qui se déroulera du 19 au 20 Février prochain ?

 

Il faudra nommer cette épreuve Tour du magistral Haut Var car le plateau s'annonce des plus relevés avec 5 équipes du « World Tour » présentes, mais c'est sans compter sur les autres équipes comme Cofidis qui ne viendront pas faire de la figuration pendant ces deux jours de course.

 

 

Et le tracé me direz-vous ?

 

Les coureurs vont prendre de la hauteur. Il va falloir grimper, grimper, grimper. Un paradis pour les rouleurs et les grimpeurs. La première étape entre la Croix-Valmer et Grimaud comportera cinq bosses avec les cols du Revest et du Bourgnon pour finir avec l'arrivée en haut de la montée Saint-Joseph. Pour les observateurs , cette première étape ne sera qu'un « échauffement » pour le jour suivant.

 

 

La seconde étape visiblement promet de faire mal aux jambes autour de Draguignan. Avec le mur de Fayence et le col de Mons, sept difficultés attendent les coureurs avec les doubles ascensions du mur de Montaroux et de la côte des Tuilières.

 

 

Enfin, une très belle course s'annonce pour Mickaël et l'équipe Cofidis qui sera composée de :

David Moncoutié, Mickaël Buffaz, Julien El Fares, Samuel Dumoulin, Nicolas Edet, Luis Angel Mate Mardones, Yohann Bagot, Damien Monier et Didier Rous comme directeur sportif.

 

L.Commare.

Repost 0