Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 17:56

Contrairement à Plumelec, la course est partie à bloc dès le départ et cela jusqu'au bout !!

 

Au bout de 8 km, dans la longue bosse du circuit, 3 hommes dont EL FARES sortent en costaud. Le peloton temporise un peu (écart de 1'30).

Au bout de 20km, l'écart est de 2'20, le peloton est alors secoué par une violente attaque dans la difficulté majeure du grand circuit.

Mickaël, bien placé, se glisse de ce coup de 8 coureurs. Rapidement, le trou se forme avec le peloton.

Mickaël profite d'avoir Julien dans l'échappée pour se permettre de sauter quelques relais.  En effet, l'échappée d'hier lui pèse lourd dans les jambes...

 

Le peloton fonctionne par à-coups, et c'est sur une de ces secousses, qu'un groupe d'une dizaine de coureurs parvient à recoller le groupe de Mickaël, au moment où ils rejoignent le groupe de Julien. En tout, 26 hommes sont maintenant à l'avant.

 

On se dit la course est pliée ; le peloton fait rideau ; l'écart passe à plus de 5'.

 

Le DS Cofidis Augé monte à la hauteur des échappées pour prendre la température des troupes.

Personne ne sent la grosse force, il prend la décision de faire rouler les copains dans le peloton pour préparer le sprint pour Sam ou Gallopin.

 

À l'avant, on essaie de s'économiser en prenant moins de relais, mais pas facile car il y a des cassures dans le groupe et au final, ça rend les choses plus difficiles.

Alors il faut être malin et trouver un juste milieu.

 

L'écart redescend à 3' puis 2'40 ; on est à 30 km de l'arrivée ; l'échappée est alors secouée par de violentes attaques : Mickaël décroche une première fois ; il essaie d'aller dans quelques coups, histoire de soulager EL FARES et EDET qui sont les plus actifs ; mais à 20 km de l'arrivée, l'inévitable intervient : il se trouve éjecté en compagnie de EDET. De suite, il prend la décision avec le DS de s'arrêter pour intégrer au plus vite le peloton afin de pouvoir rouler et tenter un rapproché avec les hommes encore échappés.

 

Le peloton échoue à 50" de la gagne et à 5" de la contre-attaque.

 

Dommage pour Tony Gallopin qui aurait pu marquer des points à la coupe de France et prendre de l'avance sur Feillu.

 

 

Mickaël termine cette course de 168 km à la 79ième place.

 

 

Il est satisfait de ces 2 jours pour ce qui est de la forme, mais déçu de n'avoir pas favorisé une victoire de l'équipe ! 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires