Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 08:56

Journée de reconnaissance avec Mick et David

(par D. Briand)

 

    Mickaël a envie de reconnaître une grande partie de la 3ème étape de Paris-Nice, Crêche sur Saône – Belleville, car, à côté de chez lui, il aimerait bien s'y mettre en évidence.

Un RV est fixé chez lui, jeudi 3 mars, avec J-Luc Jonrond, tout content de retrouver cette année, un poste de directeur sportif chez Cofidis. Son fils vincent l'accompagne. Il est prévu d'aller en voiture au col des Écharmeaux. A Lozanne, nous récupérons David Moncoutié. Au sommet des Écharmeaux, il nous faut quitter le doux confort de la voiture. A 10h, le thermomètre indique -1 °C.

    C'est parti ! Dans les cols des Écorbans et de Faverdi, il y a de la neige sur les bas-côtés. Après le passage de ces deux cols, s'ensuit une longue descente jusqu'à Chambost-Allières. Par une montée de 8 km, nous nous hissons au sommet du col du Joncin et dans la foulée, nous franchissons celui du Chêne. C'est à nouveau une belle descente. De Cogny jusqu'à Beaujeu, le parcours est exigeant car la route est très vallonnée. Après Beaujeu, se présentent 12 km d'ascension jusqu'au Fût d'Avenas en passant par le col des Truges. Dans cette longue montée, mes cuisses se durcissent et les effets de la fatigue se font sentir. Heureusement, une belle descente jusqu'à Ouroux me permet de récupérer. Je puise dans mes dernières ressources, pour gravir le dernier col, celui de Fontmartin. Contrairement à ce que m'annonce Mickaël, la fin du parcours présente encore des difficultés jusqu'à Fleury. C'est l'endroit choisi par Jean-Luc, pour faire rouler Vincent, car jusqu'à Belleville, c'est facile. Là, Mickaël et David nous proposent de poursuivre jusqu'à Villefranche. Nous filons à plus de 30 à l'heure, avec Vincent dans la roue, qui se débrouille comme un chef du haut de ses 12 ans. Villefranche, 150 km au compteur, fin de la sortie.

    De l'avis de Mickaël, cette étape ne sera pas de tout repos.

 

(le reste des infos et des photos réservées aux membres du fan club dans la newsletter)

Partager cet article

Repost 0

commentaires