Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

19 juin 2005 7 19 /06 /juin /2005 23:00

Les Boucles de la Mayenne, 2.2, fra

 

Les coureurs Agritubel : Buffaz, Balciounas, Crosbie, Olivier, Crosbie, Johnson

 

 

3ème étape : Dimanche 19 juin : Ernée / Laval (166 km). 43,5moy

 

 

            Aujourd’hui, encore beaucoup de soleil et surtout la chaleur qui va jouer un rôle déterminant sur ces boucles de la Mayenne. Après 3 jours de course il y en a qui vont subir des défaillances voir des coups de chaleur.

            Au programme, 3 PC et surtout 4 GPM!! En plus le premier GPM n’est qu’au kilomètre 60 donc cela va nous poser des problèmes. Certes il ne me suffit que d’un passage en tête pour remporter le maillot mais pendant 60 kilomètre il peut s’en passer des choses et notamment une échappée de coureurs mal placés au général : et il y a en beaucoup à plus de 17’ de leader de AG2R. Il est évident que je n’ai pas demandé à mes coéquipiers de m’aider à contrôler jusqu’au pied du grimpeur, c’est donc à moi de prendre le bon coup ou de le provoquer.

 

            Comme je l’avais prévu beaucoup d’attaque dès le départ mais AG2R ne laissait pas partir dans un premier temps car les groupes étaient trop conséquent et ils avaient peur, dans ces cas là, qu’un homme dangereux au général s’y glisse. A partir de 20km de course j’ai vite remarqué qu’il y avait beaucoup moins de volontaires pour tenter la sortie. Il y a eu un groupe de 5 qui a faillit partir mais, il y avait un placé, alors AG2R a tout ramené. Moi j’en ai profité pour contrer avec un mec d’Aix en Provence mais dans un premier temps AG2R ne nous laissait partir (incompréhensible car nous étions tous deux à 17’) et ensuite les Vendée U ont roulé pour faire le point chaud au kilomètre 30. J’étais assez déçu d’avoir fait cet effort pour rien et surtout je ne comprenais pas la façon de courir d’AG2R car il est plus facile de contrôler le général lorsqu’une échappée est loin devant, et qu’elle a la victoire assurée. Forcément cela donne moins envi aux coureurs du peloton d’attaquer !! Mais bon !

 

            Ensuite après ce sprint un groupe de 5 coureurs commence à prendre le large et là même si j’étais un peu à bloc j’ai attaqué pour combler les 30’’ qu’ils avaient pris car comme il n’y avait pas de coureurs placés, ça pouvait aller loin et je ne pouvais pas me permettre de laisser un homme à l’avant faire les 4 GPM de la journée car j’aurais perdu le maillot. Je ne sais pas comment j’ai fait mais j’ai réussi à rentrer, de justesse certes !! Je pensais bien dès lors que AG2R allait laisser partir cette fois : et bien non ils nous gardaient à 30 ou 40’’. Moi je n’avais plus le choix que de rouler beaucoup pour maintenir cet écart jusqu’au GPM au kilomètre 60. Au pied du grimpeur le peloton revenu à 300m devenait dangereux alors j’ai attaqué à 2km du sommet. Je passe en tête au sommet avec quelques mètres d’avance sur mon seul rival au maillot, Gadret John. Le problème c’est qu’il me fallait le surveiller pour le prochain GPM au kilomètre 70 qu’il ne me fasse pas le coup de partir dans une échappée et faire les 3 derniers grimpeusr. « Oh ben », il s’est pas gêné au pied du col d’après il a flingué mais j’étais attentif et j’ai pu prendre sa roue et je fais 2e : suffisant pour assurer le maillot.

    

            A ce moment là, je me suis retourné et j’ai vu qu’on était qu’une petite trentaine et pas de maillot jaune ni d’AG2R. Bien fait, ils se sont vraiment cru tellement fort qu’ils ont tout perdu. Dans mon groupe le nouveau leader venait de l’équipe Amor e Vitta. Ils ont donc roulé à bloc jusqu’au circuit final afin de monter notre avance à plus de 7’ sur le groupe maillot jaune : la claque !!!!!

 

            Sur les 5 tours de circuit moi j’étais un peu cuit mais il y avait aussi ben Johnson qui m’a dit qu’il était bien et décidé à faire le sprint. Moi j’ai attaqué à 2 tours de l’arrivée et dans le dernier tour pour faire travailler les autres. A 2 km de l’arrivée je l’ai replacé à l’avant et il frotte si bien que le dernier virage à épingle ne l’a pas dérangé et il fait 2ème battu de justesse au sommet du faux plat d’arrivée. Dommage il avait vraiment le victoire au bout des pédales.

 

            Maintenant un peu de repos et j’essaierai d’être en forme pour le championnat de France et de faire mieux que ces 3 dernières années : le premier dans la liste des abandons !!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires