Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

13 juin 2005 1 13 /06 /juin /2005 23:00

GP CTT Correios de Portugal

 

Les coureurs Agritubel : Martinez, Salmon, Agnolutto, Buffaz, Ruskys, Olivier, Brard.

 

1ère étape : Porto – Figueiras da Foz : 200km, 42moy

 

            Me voilà de retour au Portugal à peine une semaine après ma dernière visite. Pas mal les voyages en ce moment, sauf que je n’ai pas le temps de faire du tourisme. Dommage !!

 

            Le soleil et surtout la chaleur nous ont accueilli dès notre arrivée à l’aéroport de Porto. Pas rapport à chez nous où il fait tout juste 20°, no concerne les 27-28° sont très agréable.

 

            En ce qui concerne le parcours, cette 1ère étape annoncée facile fut une vrai galère. En fait c’est vrai qu’il n’y avait pas de col mais de long faux plat usant et à répétition. Il faut dire aussi que personnellement je ne me sentais vraiment pas bien : peut-être le contre coup du voyage, mais aussi des problèmes pour respirer. J’avais oublié mon traitement pour l’asthme au départ et pendant 110km ça ne m’a pas lâché. Il n’y avait pas que moi dans ce cas, Martinez, Brard avaient les mêmes problèmes. Je suis descendu à la voiture prendre ma ventoline dans mon sac de pluie et je l’ai fait passer. Pour le final ça allait un peu mieux.

 

            Durant la course, j’ai bien réussi à me glisser dans quelques coups mais en espérant à chaque fois que l’on se ferait vite reprendre. Aux environs du 100ème kilomètre, Brard a réussi à sortir avec 4 mecs. Ils ont compté jusqu ‘à 4’ d’avance. Il en a profité pour faire les 2 GPM de la journée. Le peloton l’a repris au sommet de la dernière montée à 15km de l’arrivée et on arrive un petit peloton au sprint. Dans le peloton il manquait Ruskys et Martinez qui ont été lâché dans la dernière montée.

 

2ème étape : Figuerias da Foz – Nazaré : 165km, 46moy

            Ah ouf, aujourd’hui ça allait beaucoup mieux qu’hier. J’ai pu beaucoup mieux faire la course. Dès le départ beaucoup de tentatives d’échappées mais pas une qui est prises de l’avance. Il faut dire que le relief et le vent de dos ne facilitait pas les choses ; de plus l’équipe du leader (Maia Malpensa) veillait au grain !!

            On s’est donc rabattu sur les sprints bonifications où Olivier fait 2 et gagne le deuxième sprint. Juste avant ce deuxième sprint j’ai évité de justesse une grosse chute collective.

 

            Ensuite nous sommes arrivés au pied du seul grimpeur de la journée. Il y avait 3 gars échappés et 2 qui ont attaqué à 3km du sommet. J’ai demandé à Florent s’il voulait qu’on l’emmène chercher le point de la 4ème place. Mais il n’avait pas bien récupéré de la veille et n’avait pas confiance en lui. Alors, pour lui montrer que moi j’avais confiance en lui et que je voulais qu’il nous ramène ce maillot je suis sorti à 1km du sommet j’ai rejoint les 2 coureurs intercalés et je les ai déposé à 200 m du sommet.

 

            Finalement, il était clair qu’une nouvelle fois nous allions arriver tous au sprint. Manu Hubert (directeur sportif), nous demanda d’emmener Ruskis  et Olivier pour l’emballage final. Tout ce passait bien pour nous jusqu’à une nouvelle chute à 900m de l’arrivée. J’ai été le seul retardé car j’était en 5ème position de l’équipe lorsque l’on emmenait les sprinters. Seul Salmon et Brard n’ont pas participé au sprint et ils ont été piégé avec moi. Au final donc pas vraiment de bons résultats et moi je dois perdre du temps car j’ai pris une cassure. Pas grave pour moi, mais pour Brard c’est dommage car il était dans les quinze premiers.!! On en profitera demain pour mettre le feu dans les échappées. 

 

3ème étape : Nazaré - Lisbonne : 175km, 44moy

            Et bien, le lendemain, le parcours très roulant et le vent de face n’ont pas favorisé les échappées. C’est pourtant pas faute d’avoir essayé mais l’équipe du leader roulait vraiment trop fort.

On s’est ensuite concentré sur les sprints bonif pour Olivier Lénaïc afin qu’il conserve sa 2ème place au général. J’avais beaucoup de mal dans cet exercice car les chutes évitées de justesse la veille m’ont un peu refroidi. Cependant, Agnolutto et Martinez s’en sont occupés à merveille. Il termine une fois 2ème sur les 3 bonif de la journée. Les autres ont été faites par des échappées parti un peu avant.

Entre 2, il y avait les grimpeurs très convoités par Florent, mais il n’était pas en grande forme et peut-être aussi pas assez motivé pour les faire.  De toute façon à chaque fois il y avait 3 hommes à l’avant et malheureusement il y avait un homme classé 2ème au classement. A chaque GPM j’ai toujours été prendre les points de la 4ème place afin d’évité que d’autres empoche ces points. Mais cela n’a pas suffit pour conserver sa première place, il termine 2ème.

 

Après toutes ces péripéties nous sommes rentrés dans les 30 derniers kilomètres. A 15km de l’arrivée, à la suite d’une forte relance à la sortie d’un ville, je me suis retrouvé dans un groupe qui venait de perdre contact avec le peloton lancé sur cette autoroute à 60km/h. Et voilà, un manque d’attention a fait que j’étais mal placé et la sanction fut immédiate. J’étais très déçu et énervé contre moi surtout parce que je ne pourrai pas aider les copains pour emmener Olivier dans le sprint final. Voyant que ces coureurs jetaient l’éponge je me suis placé en tête du groupe et j’ai tout donné pour combler les 300m qui nous séparait de l’arrière du peloton. Il fallait faire vite, je roulait a plus de 65km/h et à cette vitesse on ne tient pas longtemps. Mais à ma grande surprise j’ai réussi seul à rentrer.

 

Pendant ces 3 semaines de courses, je sens bien que j’ai passé un cap. Il y a des choses que je me vois faire maintenant alors qu’il y a quelques mois en arrière je n’aurait pas cru possible. Avant tout, ma faculté de récupération pour enchaîner des courses par étapes est vraiment une très bonnes nouvelles. Je suis vraiment content de moi et surtout de mon travail à l’entraînement.

 

 Au final, Ruskis termine 4ème de l’étape et Lénaïc OLIVIER fini 3ème au général.

Partager cet article

Repost 0

commentaires