Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 21:12
VENDREDI 18 SEPTEMBRE 2009

Talavera de la Reina - Avila - San Ildefonseo, 180 km




Maudit ?

 

Km 0, Amaël Moinard fait le départ et emmène avec lui 5/6 coureurs puis Mickaël bondit à son tour pour contrer le 7e qui part et ils se retrouvent finalement à 16 devant.

Mick se retourne rapidement et voit le peloton faire rideau, il n'en revient pas cette fois c'est probablement la bonne !

Sauf que Liquigas et Vacansoleil ne l'entendent finalement pas de cette oreille et vont lancer la poursuite. Pourquoi ont-ils roulé alors que personne n'était réellement dangereux ? Etait-ce Zubeldia (14e) qui menaçait la 13e place d'Hoogerland (Vacansoleil) ou était-ce tout simplement le refus de laisser un si gros groupe sans faire partie de l'échappée ?

L'écart qui est monté au-delà de la minute va redescendre petit à petit à 50" puis 30" avec l'aide des Quickstep et alors qu'il descend à moins de 15" Christophe Riblon  présent dans le groupe de tête part seul.

Après 25 km tout le monde est repris sauf le français d'AG2R qui est rattrapé plus loin par deux coureurs sortit du peloton. Ensuite rideau complet !

Mickaël est terriblement déçu car c'était la dernière vraie occasion avant le contre-la-montre et l'étape de Madrid (qui sera probablement cadenassée comme l'étape des Champs Elysées au Tour de France).

 

Le peloton est mené la plupart du temps par la caisse d'epargne et les euskaltel.

Arrive le ravitaillement et la comme souvent sur cette Vuelta, le peloton se met en file indienne des cassures se forment et beaucoup de coureurs ne peuvent pas prendre leur musette ou doivent la jeter tellement l'allure est folle ! 2 km après tout le monde remet les mains en haut et le peloton coupe l'allure. Merci Euskaltel...

 

Le second col de 1ere catégorie est entamé sur un petit train tranquille mais soudain panique le rythme devient soudainement fou et Mickaël rejoint un grupetto énorme avec la moitié du peloton !

 

La météo peu se transforme ensuite petit à petit et dans les 2 dernières heures de course la pluie s'invite et pas qu'un peu. De véritables douches s'abattent sur le peloton qui s'équipe en conséquence (vestes imperméables, gants gore-tex, couvres chaussures...)

A 1800m il fait froid, les jambes se durcissent et il devient difficile de respirer convenablement.

 

Finalement Mickaël rejoindra l'arrivée en 89e position dans le premier grupetto à 18'51" du vainqueur Cobo Acebo (Fuji).

 

Après cette fin d'étape difficile les coureurs ont eu le droit à un petit 200 km de transfert pour revenir au sud de Madrid...à 21h50 la "2e vague" Cofidis allaient seulement terminer leur massage (Mickaël était dans la première vague sur les 3 qui sont mises en place sur cette Vuelta)...

 


Photo credit ©Lavuelta.com

 

Les coureurs Cofidis :

23e, Amaël Moinard (+2'51")
30e,
Leonardo Duque (+4'44")
34e, Bingen Fernandez (+4'44")

Demain Mickaël s'élancera à 15h20 pour un contre-la-montre de 28 km autour de Toledo. Le profil de cet exercice individuel est globalement plat avec quand même quelques petites côtes.
La météo annoncée est plus agréable avec 21° et un ciel alternant nuages et soleil.

Partager cet article

Repost 0

commentaires