Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 22:12
LUNDI 7 SEPTEMBRE 2009

Alcoy - Xorret de Cati, 186 km




Pour ne pas changer aujourd'hui une belle journée de vélo avec soleil toute la journée...et ce n'est pas dans les prochains jours que ca risque de changer avec la caravane qui descend lentement mais surement vers l'Andalousie.

Pas de changement dans les plans de bataille ce matin Mickaël voulait encore essayer de prendre l'échappée du jour. Si les fuyards ne sont jamais récompensés depuis le départ de cette Vuelta ce n'est pas une raison pour ne pas essayer...
Les sensations étaient bonnes dès le km 0 et la fin d'étape passé dans le grupetto hier lui a permis de bien récupéré des efforts consentis auparavant.

Un premier coup part et Mickaël se retrouve dedans mais le peloton ne laisse pas partir...alors il remet ca dès la deuxième échappée...toujours sans réussite, puis un nouveau coup part avec Rein Taaramae soucieux de se racheter après quelques jours difficiles.
A ce moment Mickaël a encore quelques cartouches et n'hésitera pas à s'en servir pour contrer tout ce qui bouge (et désorganiser les tentatives qui se forment en coupant la file des relayeurs). Au bout d'un moment Bingen Fernandez vient épauler Mick en protégeant lui aussi le prometteur Estonien de chez Cofidis. Km 32 les 7 échappées peuvent enfin prendre le large avec le peloton qui se relève enfin.

Mickaël a été fort surpris de voir une mise en route du peloton plutôt rapide alors que selon les informations reçues le meilleur coureur de l'échappée n'était qu'à 13 minutes au général !
Silence-Lotto payera cher cette erreur tactique puisqu'en laissant prendre du champ aux échappées ils auraient ainsi empêché Alejandro Valverde de chipper 8" de bonifications à l'arrivée (il terminera 3e de l'étape derrière deux coureurs rescapés de l'échappée) alors que Cadel Evans ne prendra rien et perdra son maillot de Oro pour...7 secondes !
D'un autre côté l'équipe belge n'a plus le poids de la course sur ses épaules et c'est désormais Caisse d'Epargne qui devra assurer la plupart du travail...

La montée finale est comme prévue terrible et elle va être fatale pour Cofidis puisque Rein porte une attaque dans cette côte mais ne va pas digérer les pentes à 20% et il va finalement s'écrouler et il terminera 111e à plus de 8 minutes du vainqueur (qu'il devançait encore à 2 kms du sommet de la côte !).
Certaines voitures avaient du mal à monter (redémarrer qd la pente est à + de 20%...) et ont du se ranger momentanément sur le côté laissant une seule file pour les coureurs.

Mickaël devait placer Monier et Moinard au pied de l'ascension du mieux qu'il pouvait puis il a terminé à sa main (64e à 4'58").
Côté satisfaction Cofidis, David Moncoutié garde son maillot de meilleur grimpeur de justesse...1 petit point seulement d'écart avec De La Fuente qui a tout raflé dans l'échappée.

Pour demain, journée beaucoup plus facile avec 169 km et un profil quasi plat comparé à ces deux derniers jours. Un seul GPM est répertorié, il sera néanmoins placé stratégiquement à 10 km de l'arrivée.


Les coureurs Cofidis :
25e,
Amael Moinard (+2'05")
41e,
Damien Monier (+2'47")
47e, Julien El Farès  (+3'14")

Voilà le genre de paysage que le peloton à traversé aujourd'hui :

Partager cet article

Repost 0

commentaires