Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

25 mai 2006 4 25 /05 /mai /2006 14:07

Tour de Vendée

 

 

 

Jeudi 25 Mai 2006 : 205km, 43moy

 

Les coureurs Agritubel : Laurent, Crosbie, Olivier, Agnolutto, Canouet, Sinner, Jonhson, Buffaz

 

            Comme d’habitude pour le Tour de Vendée le mauvais temps nous attendait au départ. Les petites routes glissantes de la Vendée vont encore provoquer des chutes, comme chaque année : il va falloir arriver à éviter tous ces pièges pour réussir un bon résultat d’ensemble afin de marquer des points pour la coupe de France.

            Pendant les 20 premiers kilomètres j’ai eu dû mal à me mettre en route et je n’ai pu participer aux premières échappées. Au sommet de l’une des nombreuses bosses de cette courses, le vent de côté à provoquer des cassures dans le peloton. Ensuite, la montée étroite du Puy du Fou a fait aussi de gros dégâts dans le peloton. Quant à moi, pas trop mal placé j’ai réussi à rester dans le premier peloton. A partir de là, il était facile de comprendre qu’il fallait bien rester placé pour ne pas se faire piéger. Ce rythme de fou a continuer jusqu’au km 70 où à la faveur d’une bosse un groupe de 21 coureurs était en train de prendre la large avec un seul coureur de chez nous, Canouet, alors que beaucoup d’autres équipes étaient à 3 voir plus. Il fallait donc réagir très vite. C’est ce que j’ai fait en contre attaquant au sommet de la bosse mais avec déjà 25 secondes de retard je ne pensais pas pouvoir revenir. Au prix d’un gros effort de 5 km j’ai réussi à rentrer mais j’ai ensuite mis du temps pour récupérer d’autant plus qu’on arrivait déjà au pied d’un autre talus.

            On a pris jusqu’à 2’35 d’avance, je croyais bien que c’était le bon coup qui irait au bout mais dans l’échappée il n’y avait qu’un seul du Crédit Agricole alors derrière ils ont pris la poursuite à leur charge.

            Au km 130, la jonction étant devenue inévitable j’ai tenté l’aventure seul. Cette cavalcade a duré quelques km avant q’un groupe de contre me reprenne et me voilà reparti en échappée. Finalement repris de nouveau par le peloton 10km plus loin, j’ai laissé le soin à mes équipiers de prendre un peu le relais. Ce passage de témoin ne sait pas trop bien passé car un autre groupe de 20 est reparti avec que Crosbie. Il a donc fallu que je roule avec Sinner pour rentrer sur ce groupe à 30 secondes. Une fois rentré on s’est aperçu qu’il y en avait encore 7 devant à 30 secondes. On s’est donc mis à 4 coureurs de l’équipe pour rouler afin de tenter de combler l’écart dans les 15 derniers kilomètres. On y est arrivé à 2 km de l’arrivée et Lénaïc Olivier termine 7ème mais tous ceux qui avaient été prévus pour le sprint n’ont rien fait de bien. Agolutto (pris dans la chute), Jonhson et Crosbie trop court n’ont pu marquer des points pour l’équipe. On fini donc dernier par équipe et on recul dangereusement au classement général.

            Encore une fois, je pense que j’ai fait tout ce que j’ai pu ; j’ai beaucoup donné mais ça n’a pas encore souri. Ma forme est vraiment ascendante et ça c’est une bonne chose. J’espère être est aussi bien samedi à Plumélec.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires