Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 21:37

Les 4 Jours de Dunkerques

 

 

Jeudi 4 mai 2006 : 205km, 40moy

Les coureurs Agritubel : Canouet, Bergès, Agnolutto, Salmon, Robin, Buffaz 

Commençons par le plus intéressant de la journée, c'est-à-dire mon échappée à 6 coureurs pendant 140km mais malheureusement seulement 2 de notre échappée vont au bout Petito et Petillot de Jean Floch. Moi en et mon groupe de contre on se fait reprendre à 5km de l’arrivée. Dommage mais comment ne pas être déjà satisfait de cette journée. Au bout de ma troisième course je me retrousse dans une échappée qui a failli aller jusqu’au bout.

Pour revenir sur le file de la course, une échappée de 4 coureurs est partie au kilomètre 70, et le temps de remonter et de trouver une ouverture devant le peloton je suis parti à contre temps. Très vite rejoint par un autre coureur, on s’est donc retrouvé à 2 avec 30 secondes de retard. Ce petit jeu a duré une petite dizaine de kilomètre mais quand ils ont vu que l’on avait déjà plus de 2’ d’avance sur le peloton ils ont ralenti et on a pu recoller au pris d’un sacré effort quand même.

Ensuite, on a rapidement pris 6’50 mais le peloton a tout de suite mis en route sous la conduite du Crédit Agricole. Nous avons donc mis les bouchées doubles et on a roulé à bloc pour ralentir leur rentré. Ça a bien marché jusqu’à 5km du premier secteur pavé long de 2km400, car le peloton a accéléré pour placé les leaders. Quant à moi ça s’est très mal passé, car en ressentant une petite douleurs à l’épaule j’ai perdu le contact avec l’échappée à tel point que j’en suis sorti avec 35 secondes de retard. Autant dire un gouffre pratiquement impossible à combler seul, surtout dans l’état que je suis sorti du secteur. Mais… une crevaison d’un homme dans l’échappée allait en décider autrement. Ce fait de course a permis aux voitures suiveuses de passer et à moi de me redonner confiance et le courage pour faire l’effort afin de tenter au moins de rejoindre la file des voitures. Au prix d’un gros effort, mais sous les encouragements de mon kiné dans la voiture j’ai cru que le plus dur était fait quand j’ai recollé à la dernière voiture. Et bien non !! Les commissaires m’ont vu arriver et ils ont fait « barrage » en faisant ralentir la file des voitures. J’ai très vite réagit et j’ai jeté mes dernières forces pour tenter de rentré.  J’ai réussi !! A partir de là j’ai décidé de ne plus rouler jusqu’au secteur suivant. Malgré cela ça ne m’a pas évité d’y passer encore un mauvais quart d’heure mais je n’ai perdu que quelques mètres très vite comblés à la sortie.

Ensuite j’ai repris ma collaboration dans l’échappée car nous étions à 50km de l’arrivée et on avait encore 5’ d’avance. Donc tous les droits d’y croire encore. Mais entre 25 et 20km de l’arrivée des attaques ont commencé dans l’échappée. Moi je voyais bien que je n’avais pas récupéré de mes efforts répétés. Et à 20km, Petillot et Petitot sont partis sans moi. Ensuite dans le groupe des battus j’étais le plus actif mais premièrement ça ne nous a pas permis de rentrer et deuxièmement on s’est fait reprendre par le peloton. Une chance de faire un résultat gâché.

Bon, pour moi cette fois c’est pas grave, je reviens de loin et suis content de ce que j’ai fais. Demain, j’espère que j’aurai bien récupéré. Je suis rassuré il y a pas de pavés.

Il faut tout de même que j'ajoute l'abandon de Robin et Bergès.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires