Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 16:07

Les Monts du Lubéron

 

 

 

Dimanche 5 Mars 2006 : 160km, 42moy

 

Les coureurs Agritubel : Canouet, Coutouly, Bergès, Olivier, Sinner, Plouhinec, Agnolutto, Jonhson, Robin, Buffaz

 

            Au réveil ce matin, nous avions du soleil et du ciel bleu qui nous attendaient derrière les rideaux. Cependant la température annoncée n’allait pas dépasser les 8°C et le vent allait soufflé jusqu’à 100 km/h en rafale.

 

            En ce qui me concerne, après une semaine de doute passée à soigner ma crève, je me suis retrouvé Samedi matin avec un début de gastro. Juste avant de prendre le train pour Aix en Provence ça allait encore mais dans le train, les choses ont empiré ; je ne vous fais pas un dessin.

            J’ai quand même décidé d’attendre le dimanche matin pour voir si je pouvais quand même prendre le départ.

            Ça allait un peu mieux, j’ai pris le départ et dans la première moitié de course ça allait plutôt bien. J’étais surpris de pouvoir aider un peu l’équipe en sautant dans les coups ou en remontant les copains pour que l’on reste devant. En effet, comme nous étions le seule équipe continentale pro nous n’avions pas le droit à l’erreur.

            Tout a bien commencé, puisque dans la première échappée de 10 coureurs nous en avions 3 de chez nous. Mais Auber s’est mise à rouler et ils ont considérablement réduit l’écart. Au bout de 100km le regroupement devenait inévitable mais moi c’est le moment où mes forces m’ont lâché. J’ai encore abandonné.

Finalement, Coutouly termine 3ème de l'épreuve. C'est pas la victoire mais difficile de gagner quand on est attendu et surveillé par tout le reste du peloton. J'espère que l'on pourra faire mieux sur Paris-Troyes, mais la situation sera identique à aujourd'hui, alors il va falloir être suffisament malin pour déjouer tous les pièges que les autres équipes vont nous tendre.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires