Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • Site officiel de Mickaël BUFFAZ, coureur cycliste professionnel
  • : Carrière cycliste de Mickaêl Buffaz, sa saison, ses news, ses résultats
  • Contact

Mickael Buffaz

Cliquez sur la photo pour allez à la page d'accueil

BlogBuffaz2.jpg

Recherche

Partenaires

Texte Libre

 

31 janvier 2006 2 31 /01 /janvier /2006 19:22

Gp De la Marseillaise, 1.1

Les coureurs Agritubel : Salmon, Bergès, Plouhinec, Robin, Laurent, Coutouly, Olivier, Buffaz

31 Janvier 2006

 

Et voilà c’est la rentré. Nous sommes repartis pour une saison avec nos nouvelles couleurs.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu le soleil et une température aussi agréable. En effet, depuis 3 jours je n’ai pas pu rouler sur route à cause de la neige et du froid.

Hier, la sortie de récupération d’avant course s’est transformée en sortie très intensive pour bien faire monter le cœur afin de ne pas être largué dès les premières accélérations.

Après avoir dis bonjour à tout le monde, le peloton est parti tranquille pendant 25km. Les premiers GPM ont bouleversé ce calme mais c’est dans la descente que tout a failli se jouer car un groupe de 15 coureurs est resté une dizaine de kilomètres en tête. Sous l’impulsion des AG2R, tout est rentré dans l’ordre. Ensuite, jusqu’au kilomètre 75, le relief plutôt plat a favorisé les attaques mais elles n’ont jamais pris le large. Moi, ce plat m’a permis de récupérer un peu car depuis le départ j’ai passé de justesse les premiers GPM. On va dire que je n’étais pas du tout à l’aise ; dans les montée et aussi dans les descentes.

Ensuite, à l’approche des nouvelles difficultés j’ai fait l’effort de bien me placer pour me laisser le loisir de reculer au cas où. Finalement j’arrivais à mieux garder ma position. Au fur et à mesure de la course les sensations se sont améliorées, au point que dans la dernière montée j’étais toujours dans les 10 premiers. A ce moment on était plus qu’une cinquantaine à la poursuite de 5 hommes échappés avec 20 secondes d’avance. Repris peu avant le sommet, j’ai fait la descente en 2ème position derrière Fedrigo. On a même pris quelques mètres d’avance mais je n’ai pas pu le relayer et quand le peloton est revenu les sprinters étaient déjà à l’œuvre. J’ai frotté pour garder ma place mais il faut être fou pour supporter les coups de coudes et les vagues alors j’ai un peu reculer mais pas tant que ça. Dans la dernière ligne droite une ouverture m’a permis de remonter jusqu’à ce qu’un chute devant moi m’arrête. Par miracle j’ai réussi à l’éviter. Je ne sais pas encore combien je termine mais c’est pas important : je suis entier et c’est tout ce qui compte.

 

 

 

A demain pour la première étape de Bessèges.

Partager cet article

Repost 0

commentaires